Réussir porc 24 août 2007 à 11h25 | Par Dominique Poilvet

Rentabilité des élevages - Six profils d´élevages gagnants

Abonnez-vous Réagir Imprimer

En février 2004, le CER et la chambre d´agriculture du Finistère avaient réalisé une enquête parmi les élevages les plus performants du département, afin d´observer la manière dont ils sont gérés. Elle mettait en avant les facteurs explicatifs de leur faible coût de revient.
Cinq profils avaient été dégagés : fort lien au sol, forte productivité des truies, faible coût alimentaire, peu de charges fixes, et les « homogènes ».
A ces cinq profils, l´étude ajoute aujourd´hui celui du faible coût de la main-d´oeuvre, dont l´importance prend de l´ampleur avec l´accroissement de la taille des élevages. Trois ans après, Laetitia Le Moan, ingénieur à la chambre d´agriculture du Finistère, commente ces résultats et analyse leurs évolutions.
Laetitia Le Moan, de la Chambre d´agriculture du Finistère : « avec le développement du salariat, la rentabilité du travail devient un élément essentiel du coût de revient. » ©D. Poilvet

Fort lien au sol
Ces élevages disposent de plus de 0,4 hectare par truie. Ils sont autonomes en matière d´épandage, et obtiennent un coût alimentaire bas grâce à l´autoconsommation des céréales. Leur taille d´atelier est inférieure à la moyenne : il s´agit essentiellement de petits élevages, non spécialisés, et dont les résultats techniques sont plutôt modestes. « C´est un profil qui ne se développe pas en Bretagne. L´augmentation de la taille des élevages ne permet plus d´avoir suffisamment de terres pour être autosuffisant en céréales. De plus, la spécialisation semble devenir nécessaire pour optimiser les performances techniques », commente Lætitia Le Moan.
Forte productivité des truies
Ces éleveurs misent sur un nombre de kilos produits par truie le plus élevé possible. Pour cela, deux axes de travail se dégagent : la productivité numérique des truies et le poids à la vente des porcs charcutiers. « La productivité progresse fortement du fait du progrès génétique et du savoir-faire des éleveurs. Les 10 % meilleurs finistériens dépassent désormais les 30 porcelets sevrés par truie productive. Le poids de vente des porcs charcutiers a également progressé ces dernières années. Son évolution future dépendra de la grille de paiement mise en place. »
Faible coût alimentaire
Ce profil est obtenu à la fois par un bon indice et un faible prix d´aliment. C´est le plus puissant levier de rentabilité puisque l´aliment représente plus de 50 % des charges totales. « Depuis trois ans, l´indice de consommation a diminué, grâce essentiellement à la baisse des taux de pertes. Le prix de l´aliment dépend essentiellement de la conjoncture. En 2006, le prix moyen a atteint un niveau historiquement bas de 156 euros la tonne. Il sera certainement plus élevé en 2007. »
Peu de charges fixes
« Le nombre d´éleveurs dans cette catégorie a progressé. Depuis trois ans, les investissements dans les outils de production sont globalement insuffisants, à cause des efforts consentis dans le domaine de l´environnement, mais aussi en réponse aux crises. A court terme, cela permet de sortir de bons résultats et de mieux supporter les cours bas. Mais à plus long terme, la pérennité de l´exploitation est compromise. »
Faible coût de la main d´oeuvre
La main-d´oeuvre constitue le second poste de charges dans la composition du coût de revient. « Aujourd´hui, avec le développement du salariat, la rentabilité du travail devient un élément essentiel du coût de revient. Elle se caractérise par le critère « nombre de truies par UTH », mais surtout par le coût de la main-d´oeuvre ramené au kilo net produit, qui traduit son efficacité. »
Les homogènes
Parmi les éleveurs qui obtiennent de bons coûts de production, un tiers ne se retrouve dans aucun des profils définis ci-dessus. « Ces éleveurs ne dégagent pas de points forts, mais ils sont bons partout : bon indice de consommation, situation financière saine, peu de dépenses de santé, coût de la main-d´oeuvre en dessous de la moyenne. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,