Réussir porc 04 avril 2006 à 17h17 | Par Armelle Puybasset

Recherche porcine - Une étude canadienne montre que la séparation fèces-urine réduit l´ammoniac, pas les odeurs

Une étude canadienne confirme que les systèmes de séparation fèces-urine sous les caillebotis réduisent les émissions d´ammoniac de 50 %. En revanche, ils n´ont peu ou pas d´effet sur les autres paramètres de qualité de l´air.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Pour répondre à certaines obligations environnementales, qui portent notamment sur le phosphore, l´utilisation de systèmes de séparation des fèces et des urines sous les caillebotis est de plus en plus fréquente dans les élevages canadiens(1).
Trois systèmes testés
L´Institut de recherche et de développement en agro-environnement canadien (Irda) a mesuré l´incidence de trois d´entre eux sur la qualité de l´air : un racloir en forme de V qui laisse s´écouler la partie liquide, un filet et une courroie inclinée immobile où le liquide s´écoule vers une gouttière. Quel que soit le système utilisé, la séparation des phases liquide et solide permet une réduction des émissions d´ammoniac de l´ordre de 50 % par rapport à un stockage classique du lisier avec évacuation tous les deux à trois jours. Par contre, elle n´a pas d´effet sur les autres gaz, que ce soit le méthane ou le dioxyde de carbone.
« Ce résultat était prévisible », remarque Stéphane Lemay, l´un des auteurs, « puisque la majorité du CO2 est produite par les animaux dans le bâtiment. » Les émissions d´odeurs ne sont pas significativement différentes même si l´on observe une légère tendance à la baisse avec les systèmes de séparation de phases. Ils n´ont également pas d´impact sur les teneurs en poussière et en bioaérosols (bactéries, moisissures, endotoxines).« Les systèmes de séparation sous le caillebotis affectent principalement les contaminants produits sous le plancher. La fosse à lisier n´est donc pas la seule source des particules contaminantes retrouvées dans l´environnement », conclut Stéphane Lemay, de l´Irda.

Les systèmes de séparation des fèces et des urines sont fréquemment utilisés dans les élevages canadiens. Trois systèmes sont testés par l´Irda : une courroie inclinée avec gouttière...

...un racloir en forme de V ...

...un filet immobile.

(1) En 2010, au Canada, les contraintes d´épandage vont être renforcées notamment vis-à-vis du phosphore. Les systèmes de séparation permettent d´isoler 80 % du phosphore dans la phase solide des déjections.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui