Réussir porc 04 mai 2007 à 16h57 | Par Dominique Poilvet

Qualité des eaux - La conformité nitrate en passe d´être atteinte dans le bassin versant du Haut Gouessant

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le Haut Gouessant, dans les Côtes-d´Armor, est l´un des neuf bassins versants bretons mis en cause pour dépassement du seuil des 50 mg de nitrates par litre. Pourtant, en décembre 2006, Loïc Cauret, président du Syndicat d´eau du Gouessant (1), écrivait dans le bulletin de liaison destiné aux éleveurs que « la conformité sur le paramètre nitrates est un challenge que nous sommes en passe d´atteindre si nous continuons nos efforts ». Un travail réalisé au travers du programme Bretagne Eau Pure, et qui s´appuie sur l´implication volontaire des agriculteurs et sur le soutien technique de la Chambre d´agriculture des Côtes-d´Armor.
Agnès Melet, animatrice du bassin versant du Haut Gouessant. ©DR

30 à 35 mg/litre sur la période 2006/2010
Depuis 2001, le taux de conformité de la prise d´eau de Saint-Trimoël pour le paramètre nitrate varie de 87 à 100 %, alors que ce taux avait plongé jusqu´à 30 % en 1993. « C´est le résultat d´un travail important des agriculteurs du bassin versant, qui ont notamment résorbé leurs excédents d´effluents d´élevage à près de 95 % », explique Agnès Melet, animatrice du bassin versant du Haut Gouessant. Et comme cette résorption n´a pas été compensée par un apport d´azote chimique, l´ingénieur chiffre la diminution de la pression de l´azote global à 50 kg par hectare de SAU depuis 1994. « Par ailleurs, les exploitations ont mis aux normes leurs capacités de stockage des effluents d´élevage », ajoute-t-elle. « Ainsi, près de 90 % de l´azote organique produit sur le bassin versant peut potentiellement être épandu dans le respect des principes d´une fertilisation équilibrée. »
Selon une modélisation réalisée par l´Inra, les concentrations moyennes en nitrates devraient se stabiliser autour de 30 à 35 mg/litre sur la période 2006/2010. « S´il n´y avait eu aucune évolution de pratiques agricoles, les concentrations en nitrates auraient continué à augmenter de plus de 10 mg/litre », note le rapport. Cependant, le lessivage important des sols en période de pluies engendre des dépassements occasionnels du seuil des 50 mg/litre. « Ces pics risquent de compromettre le retour à la conformité de la ressource pour ce paramètre », déplore Agnès Melet. Pour elle, des marges de progrès résident désormais dans le respect des principes d´une fertilisation équilibrée aux besoins des plantes, afin de limiter les fuites d´azote vers le cours d´eau.

(1) Au 1er janvier 2007, le Syndicat d´eau du Gouessant est devenu le Service de l´eau de Lamballe communauté.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui