05 avril 2007 à 16h26 | Par D´après L´Auvergne agricole

Production régionale - L´Auvergne mise sur son IGP

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Les professionnels auvergnats attendent beaucoup de l´IGP, Indication géographique protégée. Ils en ont débattu dans le Cantal fin février, à l´occasion de la fête de la Mangona de Laroquebrou. Pour Bernard Lépinay, animateur à l´Urpal, union régionale porcine Auvergne Limousin, cette IGP doit permettre de relocaliser, donc de développer une production régionale largement insuffisante pour couvrir les volumes de jambons ou saucissons d´Auvergne actuellement commercialisés. L´IGP impose en effet que, pour bénéficier de l´appellation Auvergne, les produits soient réalisés à partir de porcs nés, élevés, abattus et transformés sur la zone définie par le cahier des charges IGP. Les éleveurs et leur représentant de la FDSEA, Patrick Escure, s´interrogent sur les moyens qui seront mis en ?uvre pour installer de nouveaux éleveurs.
Outre l´aspect production se pose le problème de la transformation. Yves Joffrois, président de l´association départementale des salaisonniers a annoncé la possibilité d´une trentaine d´emplois dans le Cantal d´ici trois à quatre ans. Mais il faut compter avec les difficultés de recrutement dans ce secteur. L´association serait ainsi favorable à la création dans ce département d´une formation à la salaisonnerie qui pourrait associer l´IFPP d´Aurillac et le lycée agricole Enilv.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui