Réussir porc 16 octobre 2003 à 17h37 | Par Dominique Poilvet

Production porcine - Le gisoir drainant Caliclean supprime le lisier des salles

Après 18 mois d´essais concluants dans deux salles d´engraissement, la Cooperl lance le Caliclean, un concept de sol pour post-sevrages et engraissements qui supprime le lisier sous les porcs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

L´idée est venue en pleine période de Map, quand les vétérinaires pointaient du doigt les conditions d´hygiène insuffisantes en élevage , et en particulier l´impossibilité de nettoyer correctement toute la partie située sous les caillebotis. L´objectif était de mettre au point un système qui supprimait le lisier sous les animaux. Pour cela, la technique du flushing semblait la plus adaptée. Le flushing consiste à utiliser un liquide, le lisier produit par les porcs de la salle par exemple, pour évacuer les déjections à intervalles réguliers. C´est sur ce principe de la chasse d´eau que les techniciens bâtiments de la Cooperl ont mis au point un premier prototype dans deux salles d´engraissement construites chez Marie-Thérèse et Denis Bougeard, éleveurs à Andel (22). Les déjections des porcs sont récupérées dans des tuyaux PVC coulés dans du béton, en pente de 1,5 % dans le sens de la profondeur de la salle, surmontés d´une fente de 2 cm par laquelle tombent les déjections et espacés de 20 cm. A l´extrémité de ces tuyaux, un caniveau de reprise dirige le lisier vers un séparateur de phase très simple constitué d´une grille inox penchée.

La partie solide accompagnée de l´excédent du liquide est directement évacuée vers une fosse extérieure. Le liquide qui passe au travers de la grille est repris par une pompe électrique, est renvoyé à l´extrémité haute des tuyaux drainants et fait chasse d´eau pour entraîner les déjections qui s´y sont accumulées. A chaque cycle, la pompe envoie ce liquide dans sept injecteurs qui le propulsent dans autant de tuyaux. Le diamètre de ces injecteurs et la puissance de la pompe ont été calculés pour que le débit soit de trente litres par minute et par tuyau.
Les Bougeard ont construit 5 nouvelles salles d´engraissement de 150 places chacune au début de l´année 2002, ce qui leur a permis de rapatrier les places d´engraissement qu´ils exploitaient chez des tiers. Leur nouvelle conduite en 5 bandes nécessitait d´utiliser 2 salles d´engraissement pour chaque bande. D´où l´idée de tester des salles en gisoir drainant comparativement à des salles équipées de caillebotis intégral. Deux salles ont été réalisées en Caliclean, avec une extraction haute. Les 3 autres salles ont été conçues « classiquement », en caillebotis intégral, avec une préfosse de 90 cm et une extraction basse.
©D. Poilvet


«A chaque bande, j´entre des lots de poids identiques dans chaque salle afin de réaliser des tests comparatifs sur les mêmes bases », explique l´éleveur. Les quantités d´aliments distribuées sont indiquées par l´ordinateur de la machine à soupe. Au moment des départs, les porcs sont frappés différemment. Les éleveurs ont réalisé un résultat technique pour chaque lot et comparé les performances des porcs des salles Caliclean avec celles de ceux issus des salles en caillebotis intégral. «Nous avons observé une amélioration de l´indice de consommation pour les porcs sur le gisoir drainant», résume Pascal Leriche, de la Cooperl. Et comme les consommations sont sensiblement identiques, la croissance est également améliorée. Sur 4 bandes complètes, le gain moyen est de 0,15 point d´IC et de 18 g/jour de GMQ. L´éleveur admet ne pas avoir modifié le rythme des départs entre les salles, ce qui fait que le poids de sortie des porcs sur gisoir drainant est supérieur de 3 à 5 kg. De ce fait, le TVM et la plus value sont parfois en faveur du caillebotis intégral, parfois en faveur du Caliclean. «Comme toute innovation, il faut savoir s´adapter à ce système et remettre en cause ses habitudes».
©D. Poilvet

Même réflexion concernant la ventilation et la gestion de l´ambiance. Faut-il travailler avec les mêmes températures de consigne, les même minima de ventilation et plages de variation ? Pour des réglages identiques, les taux de CO2 et de gaz carbonique se sont maintenus à des niveaux bas et sensiblement similaires dans les deux types de salles, preuve essentiellement que la ventilation est partout bien maîtrisée. « Mais il est certain que sans préfosse, la gestion de la ventilation est plus simple. Nous pourrions par exemple augmenter la taille des salles tout en gardant des circuits de ventilation cohérents,» estime Daniel Boulard, responsable bâtiment Cooperl. De son côté, Denis Bougeard note des indices qui ne trompent pas sur la qualité de l´ambiance des salles Caliclean : « Dans ces salles, je n´ai jamais observé un seul cas de cannibalisme, alors que ce problème arrive parfois sur les caillebotis sans savoir pourquoi. »
Reste le coût de fabrication d´un tel bâtiment. Pour l´élevage Bougeard, le surcoût s´est monté à 61 euros (400 F) de plus par place d´engraissement par rapport aux mêmes salles en tout point identiques exceptés le sol.
©D. Poilvet


« Le constructeur a pris de la marge, ne sachant pas combien de temps il allait passer pour le montage de ces salles », estime Pascal Leriche. Et effectivement, malgré l´absence de préfosses, la fixation des tuyaux, et la mise en place du béton entre ces tuyaux a demandé beaucoup de main d´oeuvre. C´est pourquoi la Cooperl a proposé à des fabricants industriels la réalisation d´éléments préfabriqués en usine, où les tuyaux drainants sont coulés dans du béton armé. Ce sont les établissements Fournier (Fougères - 35) qui ont fabriqué une pré-série dont les premiers éléments de 4,5 m de long et 60 cm de large ont été montés dans un élevage d´Ille et Vilaine, pour la réalisation d´un quai d´embarquement. Les éléments ont été posés sur des poutrelles en béton et reliés entre eux par un joint silicone. « L´objectif final est de réaliser un bâtiment de ce type à un coût pas plus élevé qu´un bâtiment classique », affirme Daniel Boulard. « Logiquement, comme on supprime la préfosse et les caillebotis, on peut y arriver ». Et si c´est le cas, il est certain que les avantages accumulés de ce nouveau concept devraient séduire un nombre important d´éleveurs.


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui