Réussir porc 05 mai 2010 à 14h50 | Par D.Poilvet

Porte ouverte à l’EARL La Bruyère à Jugon (22) - Le B21 d'I-Tek, un bâtiment nouvelle génération

Sylvain Hamon est le premier éleveur à avoir construit un bâtiment B21 proposé par I-Tek, dont la conception change radicalement les standards de la onstruction.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © dp

 

Avec le B21, I-Tek propose une alternative radicalement différente de ce qui se fait actuellement en bâtiments d'élevage. Au travers de ce nouveau concept, la société costarmoricaine a voulu répondre à un triple challenge : standardiser la conception et les matériaux, à l'image de ce qui se pratique couramment à l'étranger, dans le but principal de limiter les coûts ; maintenir un potentiel élevé de performances, par l'utilisation de matériaux de qualité et une conception de bâtiment éprouvée (ventilation notamment) ; pourvoir faire évoluer le bâtiment dans le temps selon les besoins de l'éleveur et l'évolution de sa production. (voir aussi Réussir Porcs mars 2009 page 38)

La réalisation d'un bâtiment d'engraissement de 630 places à l'EARL La Bruyère à Jugon, tout près du siège d'I-Tek, permet enfin de constater de visu à quoi ressemble le B21. La première impression est bonne. La finition est soignée, et les matériaux employés semblent de qualité. Tous les équipements pris individuellement ont déjà été éprouvés dans le passé, ce qui rassure. C'est leur assemblage dans un bâtiment dont I-Tek a entièrement coordonné les travaux qui apporte l'innovation. Une coordination qui va jusqu'à la mise en œuvre de la totalité de l'aménagement intérieur du B21 (cloisons de séparation des cases, caillebotis, nourrisseurs), de la charpente métallique, des cloisons extérieures et du toit. Seuls la maçonnerie, les équipements électriques et les automatismes de ventilation sont assurés par des prestataires extérieurs (RB Maçonnerie et Asserva à l'EARL La Bruyère).

Entre la démolition de deux anciens engraissements et la finition du nouveau bâtiment, il s'est écoulé 13 semaines, avec une participation peu importante de l'éleveur. Un délai plutôt court comparé aux bâtiments classiques, qui démontre que la chaîne de travaux est bien maîtrisée.

La sécurité n'est pas négligée, avec notamment la présence de quatre fenêtre actionnées par vérins en cas de panne de ventilation. Avec un classement M1, le B21 apporte une bonne sécurité au feu. La  ventilation est basée sur le concept Exa +, avec une entrée d'air indépendante pour chaque salle, une répartition homogène de l'air dans les salles avec les poteaux régulés Exatop, et une extraction basse par volets régulés. À l'EARL La Bruyère, l'extraction est centralisée sous le couloir latéral de service, puis dans un caisson d'extraction qui abrite deux turbines.

Cette réalisation a permis à I-Tek d'annoncer un coût à la place de 317 euros, qui s'avère inférieur à ce qui peut être constaté habituellement pour des bâtiments qui présentent des niveaux d'équipement similaires. Et si les équipements de distribution d'aliment sont simples (un seul silo, une chaîne d'alimentation et des nourrisseurs doubles avec fontaine à eau), l'ensemble des aménagements intérieurs offre un niveau de qualité fait pour durer.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui