Réussir porc 08 février 2008 à 12h04 | Par Claudine Gérard

Porcs russes - Des qualités de carcasse à améliorer

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Les Russes ont engagé un développement des quantités de porcs produits. Ils doivent aussi s´attaquer à la qualité. Génétique « locale », alimentation à améliorer, durées d´engraissement élevées. autant de causes de carcasses très grasses et peu musclées, comme en témoigne la visite de Krasnodarkiy Myasokombinat, l´une des plus grosses entreprises de transformation de Krasnodar, au sud-est du pays, près de la mer noire. Jusqu´à présent, les habitudes de consommation ont en partie masqué ces défauts. Dans les linéaires des villes, très peu de viande fraîche. Mais une palette de produits de charcuteries, des « bâtons » obtenus par mélange de viande, d´épices, le tout transformé en une bouillie à cuire qui, finalement, pourrait se satisfaire de ces pièces. Mais les investisseurs savent que les élevages aujourd´hui en construction devront être peuplés avec une génétique qui améliore la qualité des carcasses. PIC s´est imposé ces dernières années. Mais d´autres intervenants mondiaux lui font aujourd´hui concurrence : des Canadiens (Génétia), des Danois, et aussi des Français, comme France Hybrides, qui a commercialisé 5000 grand parentaux l´an passé.
Des carcasses très grasses, fruits d´une génétique le plus souvent locale. ©C. Gérard

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui