Réussir porc 28 août 2008 à 13h09 | Par C.Gérard

Porcs lourds - Le Maggiore affirme sa compétitivité

Même dans le contexte actuel, la production de porc Maggiore, porc lourd destiné à la production de jambon sec, présente encore un intérêt par rapport au porc standard. Les groupements L’Armorique et Porc Ouest l’affirment, chiffres et témoignages à l’appui.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © cg

«Bien sûr, les éleveurs de porc Maggiore subissent la crise comme les autres, mais il faut raisonner sur des cycles de trois ans pour conclure à la compétitivité de cette production par rapport au porc standard », précise au préalable Pascal Le Corre, éleveur de porc Maggiore à St Guyomard (56) et administrateur au groupement L’Armorique. Cette précaution prise, Arnaud Pelliet, animateur filière porcs Sanders, calcule que, sur les quatre dernières années, un éleveur de porc Maggiore a gagné en moyenne neuf euros de plus, par porc, par rapport à un éleveur de porc standard. Cet avantage est essentiellement dû aux kilos de porcs supplémentaires produits, sachant que la gamme Maggiore est comprise entre 95 kg et 115 kg chaud. Il en résulte une production de 2847 kg par truie en moyenne pour les producteurs de porc Maggiore, contre 2454 kg pour la moyenne bretonne, soit près de 400 kg de plus par truie et par an.

 Les producteurs de porc Maggiore se distinguent en effet par des vitesses de croissances sevrage-vente très élevées, qui leur permettent de produire ces porcs lourds dans le même temps qu’un porc standard. C’est ce que démontre Arnaud Pelliet qui calcule que l’âge à 115 kg n’est que de 171 jours pour les porcs Maggiore (contre 186 jours pour la moyenne bretonne). « Pouvoir obtenir des croissances très élevées est de toute façon un préalable pour tout éleveur qui serait intéressé par cette production », souligne Jean Marc Nicolas, producteur de porc Maggiore à Kergrist, près de Pontivy (22). Et de si bonnes croissances sont le résultat de plusieurs paramètre, « sachant que la production de Maggiore est très technique et se gagne dès la maternité ». Parmi ces paramètres, figure tout d’abord la génétique, pour Erwan Macé, technico-commercial France Gènes qui est formel : « N’oublions pas que le potentiel de croissance d’un porc est autant lié à la génétique du mâle que de la femelle. Il est impossible d’espérer des GMQ sevrage-vente de 750 g/j, comme le font les éleveurs de porcs Maggiore, avec des génétiques femelles peu performantes en termes de croissance! » Autre levier de la croissance, le respect du chargement. « Son impact sur les croissances et les indices est énorme. C’est pourquoi nous détassons systématiquement les cases en enlevant 2 à 3 femelles dans le coeur de gamme en fin d’engraissement. La croissance des porcs dans la case repart alors très vite », témoigne Jean-Marc Nicolas. Les résultats calculés par les techniciens de l’Armorique prouvent que la production de porcs Maggiore ne conduit pas à une dégradation de l’indice de consommation comme on pourrait le craindre : 2,53 d’indice sevrage-vente corrigé contre 2,61 pour la moyenne bretonne. De même, le coût du kilo de croît n’est pas pénalisé par le poids : 0,612 €/kg contre 0,610 €/kg de moyenne bretonne. Enfin, la dégradation du classement des carcasses dues au poids et au G2 est compensé par la grille spécifique de rémunération Maggiore. En moyenne, la plus-value par kilo de porc est voisine de 13 cts, selon les techniciens.

130 éleveurs des groupements Porc Ouest et Armorique produisent aujourd’hui les 5000 porcs/semaine Maggiore qui sont tous abattus aux abattoirs Bernard, à Locminé. Pour Véronique Talhouet, responsable de la commercialisation à l’Armorique, d’autres éleveurs intéressés pourraient les rejoindre, sachant que le débouché est pour l’heure tout à fait assuré auprès d’Aoste pour moitié des volumes et vers l’Italie pour la production de jambon de Parme, et que d’autres marchés pourraient être prospectés, selon Patrice Le Mée, directeur général de l’abattoir Bernard.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui