Réussir porc 06 mars 2003 à 14h51 | Par Dominique Poilvet

Porcs/Aliments à la ferme - Evaluer la rentabilité avant d´investir dans une fabrique d´aliment

Le débat sur la fabrication des aliments à la ferme doit s´accompagner d´éléments chiffrés, une condition essentielle pour savoir si les investissements sont rentables.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Faut-il fabriquer ou non ses aliments à la ferme ? Une question récurrente que se posent beaucoup d´éleveurs, qui n´ont pas toujours les éléments nécessaires pour juger de l´opportunité d´un tel choix. Car chaque exploitation est un cas particulier. L´éleveur breton spécialisé dans son élevage hors-sol n´aura pas les mêmes motivations que le producteur de porc et maïsiculteur du Sud-Ouest, ou le céréalier du centre de la France qui veut se diversifier. C´est pourquoi les calculs réalisés dans des études comme celle des EDE bretons doivent être pris comme des outils d´aide à la réflexion plutôt que comme des modèles économiques. Mais tout le monde est d´accord pour mettre les éleveurs en garde sur les coûts de fabrication trop élevés, essentiellement liés aux investissement, sources de non rentabilité dans bien des cas.
©D. Poilvet

Rentabilité variable selon les cas
Les témoignages d´éleveurs de toute la France recueillis dans le dossier de Réussir Porcs sont des exemples de réalisation maîtrisées et rentables. Certains ont profité d´installations déjà existantes comme un hangar ou du matériel déjà amorti. D´autres ont limité les investissements par du matériel simple, quitte à se passer d´automatismes et à consacrer un peu plus de temps à la fabrique. Car la substitution du travail par du matériel qui fait gagner du temps n´est pas toujours judicieuse sur le plan financier, si le coût de la main-d´oeuvre est réellement pris en compte.
Les informations recueillies montrent également que la rentabilité des fabriques d´aliment à la ferme dépend beaucoup des « concurrents » que sont les fabricants d´aliment du bétail dans chaque région. L´enquête FNP sur les prix d´aliment montre régulièrement des écarts importants selon les régions : 172 E/t (1,12 F/kg) pour un aliment croissance en Bretagne contre 197,5 E/t (1,29 F/kg) en Aquitaine (1). Cet écart de 25 E/t (16 centimes) est supérieur au coût de fabrication maximum préconisé par les EDE bretons ! Alors, avant d´investir, la calculette est certainement le premier investissement rentable...
©D. Poilvet

©D. Poilvet

Il faut tenir compte de tous les frais liés à la fabrique.

(1) Moyennes des enquêtes FNP de juillet 2001 à mars 2002.


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Cet article est extrait du dossier de Réussir Porcs du mois de Janvier 2003 intitulé « Aliments à la ferme : fabriquer aux coûts les plus bas. » La rentabilité de la fabrication des aliments à la ferme est variable selon les cas. « Un raisonnement économique des investissements s´impose, » affirme la revue. Analyse, conseils, données chiffrées et témoignages d´éleveurs. Réussir Porcs nº90 (15 pages).
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui