Réussir porc 14 avril 2005 à 14h38 | Par Claudine Gérard

Pollution des élevages porcins - Des mesures simples pour réduire les excédents

Quatre élevages situés en Ille-et-Vilaine ont fait l´objet d´une étude montrant qu´en modifiant la conduite alimentaire et les pratiques de fertilisation minérale, on peut efficacement réduire les excédents de minéraux et de métaux lourds.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Ce sont quatre exploitations porcines proches de Rennes. Elles se distinguent par des tailles d´élevage, de SAU, de productivité. Mais, dans tous les cas, malgré le respect des normes - moins de 170 kg d´N/ha, recours au biphase., tous les éléments étudiés (N, P, K, Cu et Zm) se trouvent être apportés en excédents par rapport aux exportations par les cultures. Bien que très variables entre élevages, l´excédent d´azote est en moyenne de 65 %, celui de phosphore de 89 %, de potassium de 45 %. Quant au cuivre et au zinc, ce sont de six à dix fois les besoins des cultures qui sont apportés sur le sol.

L´impact de quatre mesures « basiques »
Pascal Levasseur, de l´ITP Romillé, analyse dans un premier temps l´impact de quatre mesures « basiques » et simule la résorption qui en découle :
- Veiller au respect des teneurs en azote des aliments, car bien que théoriquement en biphase Corpen, trois des quatre éleveurs augmentaient la proportion de complémentaire azoté avec, au final, des niveaux protéiques supérieurs aux recommandations.
- Supprimer toute fertilisation minérale sur le maïs dans la mesure où il pouvait recevoir du lisier de porc en quantité suffisante.
- Exporter toute la paille produite sur l´exploitation.
- Baisser les niveaux de cuivre et zinc, le lisier produit sur la période étant obtenu avec les « anciennes normes » de Cu et Zn dans l´aliment.
L´application de ces quatre mesures a permis d´abaisser les excédents d´azote à 32 %, ceux de phosphore à 37 % et de potassium à 62 %. Soit, ramené par hectare et par an, d´abaisser l´excédent à 36 kg/ha/an de N (contre 71 kg au départ), 8 kg de P/ha/an, et 27 kg de K. « Pour ces macro-éléments, ces niveaux d´excédents peuvent être satisfaisants, compte tenu des pertes par lessivage et ruissellement », juge Pascal Levasseur. En revanche, les excédents de cuivre et zinc restent très importants, de 400 g/ha/an pour le cuivre et 1,3 kg/ha/an pour le zinc, la baisse théorique des niveaux dans l´aliment n´ayant pas eu d´effet, « car les fabricants d´aliments avaient déjà appliqué ces nouvelles recommandations ».
L´auteur de l´étude a ensuite proposé une deuxième série d´améliorations des pratiques personnalisées, pour réduire encore les excédents résiduels de minéraux. Dans deux des quatre élevages, il s´agissait de réduire les apports d´ammonitrate en fin d´hiver sur les céréales à paille dans la mesure du possible, ou rechercher des surfaces d´épandage (respectivement 6,6 et 17,4 ha).
Enfin, les apports de Cu et Zn ont été revus pour couvrir strictement les besoins alimentaires en cuivre et zinc. Cette mesure s´avère très efficace pour limiter les excédents, puisque, par rapport aux exportations (faibles) par les cultures, les apports passent de 1700 à 300 % pour le cuivre, et 655 à 200 % pour le zinc.
L´auteur souligne en outre que le Bilan réel Simplifié est un bon outil pour faire un diagnostic personnalisé précis des rejets, à l´échelle de chaque exploitation, pour ensuite proposer des mesures d´amélioration. Toutefois, des travaux complémentaires sont nécessaires pour couvrir des situations plus diverses, et préciser les pratiques de fertilisation minérale en lien avec les apports de lisiers.
Pour en savoir plus
Ces travaux ont été exposés lors de la 37e édition des Journées de la recherche porcine (JRP), qui s´est déroulée à Paris du 1er au 3 février 2005. Les principaux thèmes abordés lors de ces rencontres sont présentés dans le dossier de Réussir Porcs du mois d´avril 2005 (RP nº112, 12 pages).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui