Réussir porc 29 juin 2006 à 17h03 | Par Claudine Gérard

Nutrition animale - Avec 8,90 millions de tonnes fabriquées, l´aliment breton recule de 1,8 % en 2005

La situation de crise présente depuis quatre ans chez les industriels de la nutrition animale se poursuit. Au niveau national, la production totale a baissé de 1,5 % et de 0,5 % pour les porcs. La Bretagne, première région productrice toutes catégories, est largement touchée.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Avec 8,9 millions de tonnes, dont 4,35 millions d´aliments pour porcs et 3,50 millions d´aliments volaille, le tonnage d´aliment breton affiche un recul de 1,84 % par rapport à 2004. Ces chiffres, communiqués à l´assemblée générale de l´Afab (Association des fabricants d´aliments du bétail) en Bretagne le 7 juin, confirment une tendance amorcée dès 1997, comme le souligne Hervé Vasseur, président : « Après l´année record de 1997 avec 9,9 millions de tonnes fabriquées en Bretagne, la tendance est toujours baissière et en huit ans, le recul a atteint 960 000 tonnes, soit 10 % des volumes. »

Chute de l´aliment truie de 9 %
En 2005, le recul des aliments pour porcs en Bretagne aura été de 2,1 % en moyenne, résultat de volumes stables en aliments porcelets et charcutiers, et en baisse de 9 % pour les truies, selon l´Afab qui explique ce repli par les progrès constants de la prolificité et des indices de consommation. Hervé Vasseur annonce un début d´année 2006 tout aussi difficile : - 10 % de volumes d´aliments volaille, - 5 % pour le porc et + 6 % pour les bovins.
Il ajoute que l´année aura été marquée par une répercussion immédiate des baisses des prix des matières premières, soulignant « l´effort des fabricants d´aliments pour accompagner au mieux les producteurs dans leur recherche de compétitivité ».
La Bretagne produit toujours près de la moitié des volumes d´aliment en France (43 %), « et si nous additionnons la Normandie et les Pays de la Loire, c´est 80 % de la production nationale qui est fabriquée dans ces trois régions », calcule Hervé Vasseur.

Pourtant, la région est toujours aussi déficitaire en matières premières : si les besoins annuels bretons pour l´alimentation animale sont de 4,9 millions de tonnes de céréales et de 2,3 millions de tonnes de tourteau (dont 1,8 million de tourteau de soja), le déficit breton est d´environ sept millions de tonnes de matières premières et 65 % des céréales sont achetées hors de la région.
Ce bilan 2005 dressé, Hervé Vasseur a souligné des éléments positifs pour l´année en cours. « La récolte 2006 s´annonce bonne tant au niveau des rendements que des cours. » Il ajoute que les tourteaux sont plutôt à la baisse et que la parité euro-dollars est favorable. Enfin, le développement des biocarburants va générer des co- produits intéressants pour l´alimentation animale mais aussi conduire vers de nouvelles cultures et de nouveaux flux d´échanges et de transports de ces matières premières. L´Afab, créée en 1991, regroupe 85 % des tonnages d´aliments produits en Bretagne, 20 entreprises (toutes les entreprises du secteur en Bretagne, sauf la Cooperl), et 35 sites de production.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui