Réussir porc 01 mars 2002 à 14h41 | Par C. G.

Litière en élevage porcin - Avec 600 places d´engraissement, la litière est totalement dégagée

L´exportation de la litière à une entreprise voisine a permis la construction de 600 places sans surfaces d´épandage supplémentaires.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

«J´avais l´autorisation pour un engraissement sur caillebotis depuis 1 993. Mais depuis cinq ans, je « tournais » autour de la sciure ». J´ai finalement opté pour la solution de litière en fine couche », raconte Didier Le Treust, naisseur-engraisseur à Saint-Laurent (22). Plusieurs raisons l´ont poussé dans ce choix. Le temps de travail limité par cette technique qui ne demande pas ou peu d´ajouts en cours de lot, mais surtout la possibilité d´ « exporter » la totalité de la litière. « Les terres épandables vont devenir de plus en plus rares, d´autant que les normes des laitiers vont changer. Et puis, dégager de la litière, c´est plus facile que du lisier ! ». Depuis la mise en service du bâtiment, courant 2001, la totalité de la litière est en effet reprise par une entreprise voisine spécialisée dans la fabrication de produits de jardinerie, l´éleveur se chargeant de la livraison.
Le bâtiment, conçu essentiellement par l´éleveur, a coûté 1850 F la place. Il est constitué de 6 salles de 100 porcs répartis en cases de 25. Chaque animal dispose de 1,3 m2 et l´éleveur apporte en moyenne 20 kg de litière Litoporc (LCBE) par porc, complétés par environ 2 kg en fin d´engraissement. La ventilation est dynamique, et l´alimentation au nourrisseur.
Porcs sur litière ©CG

Des performances toujours au rendez-vous
Les lots sortis témoignent du bon fonctionnement : 172 jours d´âge pour 90,1 kg de carcasse, et 0,16  (1,02 F de plus-value). Outre ces performances, l´éleveur apprécie l´ambiance dans les salles, l´absence totale de mouches, et la facilité pour vider une salle : une heure pour vider et une heure pour laver chaque salle. Il souligne enfin la qualité de la litière en fin d´engraissement : les dernières analyses font état de 40 % de MS en sortie. Un argument de poids pour le repreneur.

Un batiment solide ©CG

Un bâtiment solide et bien intégré dans le paysage pour abriter les 600 places sur fine couche
1 nourrisseur, 2 abreuvoirs ©CG

Un nourrisseur et deux abreuvoirs pour 25 porcs par case
En fin de lot ... ©CG

En fin de lot la litière titre environ 40 % de matière sèche

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui