Réussir porc 31 mars 2014 à 08h00 | Par Dominique Poilvet

Les schémas génétiques et les CIA s’engagent dans la surveillance du SDRP

Les organismes de sélection porcine membres de l’Agence de sélection porcine (ASP) et les CIA français ont signé une charte Engagement qualité sanitaire (EQS).

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les contrôles basés sur des sérologies ont pour objectif de vérifier que le statut négatif des élevages et des animaux est bien maintenu.
Les contrôles basés sur des sérologies ont pour objectif de vérifier que le statut négatif des élevages et des animaux est bien maintenu. - © LDA 22 / archives

La charte, signée par les membres de l’Agence de sélection porcine (ASP) et les centres d'insémination artificielle (CIA) a pour objet la création d’un socle commun de protocoles de contrôles du SDRP dans les élevages de sélection et dans les CIA, ainsi que dans les élevages de multiplication de statut SDRP négatif. Ces contrôles basés sur des sérologies ont pour objectif de vérifier que le statut négatif des élevages et des animaux est bien maintenu. Un protocole spécifique incluant notamment une PCR est prévu pour les verrats candidats aux CIA issus d’élevages situés hors de France ou non adhérents à une OSP agréée en France. « Depuis quelques temps, les vétérinaires nous alertent sur le risque d’introduction de souches virulentes d’origine nord-américaine par l’importation de reproducteurs ou de semences », souligne Jean-Yves Guillerm, président de l’ASP et multiplicateur ADN dans le Finistère.
Une introduction de ces souches en France aurait des conséquences catastrophiques sur l’état sanitaire des élevages atteints. Isabelle Corrégé, vétérinaire à l’Ifip, souligne que les protocoles de contrôle en élevage mis en place dans le cadre de cette EQS offrent une garantie sanitaire élevée. « Pour les verrats candidats aux CIA, les contrôles couvrent également le risque de contamination pendant leur transport depuis leur élevage d’origine. La PCR se justifie pour les animaux issus d’élevages situés hors de France, car elle détecte ceux qui sont porteurs du SDRP, sans être forcément positifs à une sérologie. »
Cette charte concerne aussi le contrôle de l’Actinobacillus pleuropneumoniae, avec en particulier une surveillance sérologique annuelle des sérotypes 2 et 1-9-11, et le contrôle de la MAP dans les élevages produisant des verrats.
Ces trois maladies ne sont pas réglementées par des textes officiels, comme c’est le cas pour la maladie d’Aujeszky, la Peste porcine classique et la Brucellose. « Cependant, les OSP et les CIA sont engagés depuis longtemps de manière volontaire dans la surveillance des pathogènes hors du champ de la réglementation », explique Jean-Yves Guillerm. « C’est aussi pourquoi la standardisation des protocoles de contrôle vis-à-vis du SDRP, de l’APP et de la MAP est totalement volontaire », conclut-il.

L’Agence de sélection porcine fédère les OSP et les CIA

L’Agence de sélection porcine (ASP) est une association qui fédère les opérateurs du secteur de la génétique porcine. Pour en être membre, les organismes de sélection porcine doivent être agréés par le ministère de l’Agriculture. Toutes les OSP qui vendent des reproducteurs en France adhèrent à l’ASP, excepté Dan Avl. Les entreprises adhérentes à la charte EQS : ADN, Bretagne Porc Sélection, Choice Genetics, Gène+, Horizon+, Hypor, Nucléus, Pic, Topigs, Amélis, Cobiporc, Gènes diffusion, France-Gènes, Inpig, Agrogènes, Cecna, La Fenetrie, CIA Quefferon, CIA du perche, Elitest, Inra, Porcigène.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui