Réussir porc 13 janvier 2017 à 08h00 | Par Claudine Gérard

Les importations chinoises vont se maintenir en 2017

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Infographie Réussir

Le dernier rapport trimestriel de Rabobank annonce que la Chine va encore importer beaucoup et « tirer » les cours mondiaux qui devraient rester quasiment stables l’année prochaine. Mais si la demande en porc des Chinois va au moins rester au niveau de 2016, l’Europe ne parviendra pas à maintenir sa position, selon les prévisionnistes de la banque néerlandaise. Car l’Amérique du Nord, avec des prix du porc en baisse, et à même de pouvoir fournir les Chinois en porcs élevés sans ractopamine, va probablement augmenter ses ventes vers la Chine.

Rabobank prévoit que la production porcine chinoise accusera une baisse d’environ 5 % début 2017 (par rapport à 2016) compte tenu de l’arrêt d’activité de petits élevages et de la politique environnementale du gouvernement qui tente de préserver le sud du pays où se concentrent les ressources en eau et en terres cultivables. Des investisseurs chinois ont donc développé des projets de porcheries plus au Nord, au Centre et au Nord-Ouest. Ces investissements pourraient conduire à une légère augmentation de la production chinoise, annoncée à 2 % environ pour l’année entière à venir. Mais parallèlement, la demande intérieure devrait rester au moins au niveau de 2016. Enfin, sachant que, selon les experts, les transformateurs chinois préfèrent s’approvisionner sur le marché mondial plutôt que dans leur pays où le porc est beaucoup plus cher, les prévisionnistes misent sur des niveaux d’importations comparables à ceux de 2016, dans une fourchette de 2,5 à 2,9 millions de tonnes.

Voir aussi article "La Chine devrait importer 10 millions de tonnes de viande d'ici 2020".

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui