Réussir porc 07 avril 2015 à 08h00 | Par Claudine Gérard

Les États-Unis ont des atouts majeurs pour produire du porc

Les producteurs américains disposent de forces pour produire du porc et l’exporter dans le monde entier. C'est l'avis des économistes qui étaient invités par Adisseo à la Swine Conference (1).

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pierre Sabatier, de l'agence Primeview, et Yves Trégaro, économiste à  France Agrimer.
Pierre Sabatier, de l'agence Primeview, et Yves Trégaro, économiste à France Agrimer. - © C. Gérard

« Malgré certaines faiblesses et une croissance moins soutenue que par le passé, les États-Unis semblent avoir le meilleur potentiel parmi les pays industrialisés pour croître encore et renforcer leur leadership sur la scène internationale. » C’est une conclusion majeure de l’analyse faite par Pierre Sabatier, directeur de l’agence économique PrimeView, chargé par Adisseo d’analyser la place des États-Unis dans le monde porcin. Certaines données « brutes » pourraient faire penser que le pays a perdu son leadership dans certains secteurs, en particulier l’agriculture, dépassé par des pays émergents tels que la Chine. À titre d’exemple, en 2013, la Chine a réalisé 12 % des exportations mondiales contre 8 % pour les États-Unis et 3 % pour la France. La production agricole a explosé en Chine, alors qu’elle est en baisse aux États-Unis. Mais l’économiste tempère très vite ces tendances, mettant en avant des forces structurelles des États-Unis et des faiblesses des pays émergents. Tout d’abord, les États-Unis, comme l’Europe, disposent de grandes surfaces de terres arables – contrairement à la Chine – et Pierre Sabatier annonce que le potentiel de terres cultivées pourrait y doubler à l’horizon 2050. « Le potentiel est encore plus important en Amérique du Sud, mais inexistant en Asie. » Ensuite, le pays possède des atouts majeurs, selon Pierre Sabatier : une puissance militaire qui se situe au troisième rang mondial (exprimé en dollar par habitant), des universités prestigieuses, une forte consommation intérieure, et surtout un pragmatisme dont font preuve les autorités financières et politiques. Plus précisément, concernant la production porcine, la concentration des élevages, l’augmentation considérable de leur taille et l’organisation contractuelle ont marqué ces dernières décennies.
Yves Trégaro, économiste à FranceAgriMer, l’explique : la production porcine des États-Unis est passée de 8 à plus de 10 millions de tonnes de carcasse entre 1995 et 2013, plaçant le pays au troisième rang avec 9 % de la production mondiale, après la Chine (49 %) et l’Europe (19 %).

- © Infographie Réussir

Une production extrêmement concentrée


Une production essentiellement aux mains d’abattoirs avec le leader Smithfield qui possède 900 000 truies, et concentrée dans la corn belt, à savoir essentiellement dans l’Iowa et le Minnesota. Il rapporte qu’aujourd’hui 60 % des élevages abritent plus de 50 000 porcs et que le coût de production y est le plus bas du monde après le Brésil. C’est une des raisons qui explique la bonne santé de l’exportation de viande de porc des États-Unis partout dans le monde. Le pays produit plus de 10 millions de tonnes équivalent carcasse et en consomme 8,5 millions de tonnes environ. Ce sont donc 2 millions de tonnes qui trouvent un débouché à l’export. Yves Trégaro en précise les destinations : le Mexique tout d’abord, suivi par la Chine, le Japon et le Canada. Avant l’embargo, la Russie représentait moins de 6 % des exportations des États-Unis. La décision politique n’a donc que très peu pesé sur les débouchés, contrairement à l’Europe.
Enfin, à la question de savoir si le pays conservera cette puissance de production et cette capacité à exporter, Pierre Sabatier répond « Yes, they can ! », rejoint par Yves Trégaro qui prévient que, comme les autres producteurs de porcs dans le monde, les États-Unis regardent aujourd’hui dans une même direction, à savoir l’Asie, et que la baisse des coûts de production reste la clé pour le futur.


- © Infographie Réussir

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui