Réussir porc 11 mai 2009 à 15h28 | Par C.Gérard

Le circovirus impliqué dans les troubles de la reproduction

Au cours du congrés sur le circovirus organisé par Mérial à Athènes, en mars dernier, des chercheurs ont montré le rôle du virus dans les pathologies de la reproduction de la truie.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Les connaissances sur le circovirus s’améliorant toujours, il est aujourd’hui acquis qu’il a aussi un impact sur la reproduction. La revue bibilographique présentée par Thaïs Vila, Mérial, les témoignages de vétérinaires de toute l’Europe, et l’expérience terrain de français le confirment.

Selon Thaïs Vila, le virus peut « sévir » chez la truie à tous les stades de la gestation. Le plus souvent, il provoque une augmentation des porcelets mort-nés et momifiés. Mais elle souligne que d’autres symptomes peuvent apparaître : retours en chaleur, avortements, porcelets faibles, mortalités sous la mère ….Au final, le virus provoque une chute de productivité des truies.

En cause dans la transmission du virus, la semence tout d’abord. La présence du virus dans la semence de verrats contaminés est confirmée par de nombreuses études. Le circovirus est retrouvé dans le sperme des verrats de 5 à 47 jours après une inoculation expérimentale du virus à l’animal. Les chercheurs ont observé que le verrat excrète alors le virus via la semence, mais de façon intermittente, avec une forte variabilité entre animaux, mais sans doute endant longtemps, et d’autant plus que le verrat est jeune. Pour autant, cette semence « contaminée » est-elle infectieuse ? A ce jour, il n’y a pas vraiment de preuve. Plusieurs essais récents (Madson (AASV 2008), Grasland 2009) avaient montré que non. Mais une autre ( ????) a prouvé le contraire … Les chercheurs s’interrogent donc aujourd’hui sur la dose nécessaire  à l’infection. Peut-être dans les premiers essais, la semence n’était-ele pas assez chargée en virus pour être réellement infectieuse ? La question reste posée tout comme l’impact que peut avoir le virus sur la qualité même de la semence.


En revanche, la certitude qu’ont les chercheurs, c’est que, chez la truie gestante, le circovirus peut traverser la paroi utérine, passer dans l’utérus et contaminer les porcelets, même si tous ne sont pas systématiquement infectés. Le taux de survie des embryons est alors très affecté (6 % de survie avec une contamination contre 65 % sur des truies non contaminées, selon un essai récent), et l’infection peut même conduire à des avortements. Sur le terrain, des vétérinaires confirment au Canada, en Norvège, en Europe .. En France, plusieurs vétérinaires présents au séminaire témoignent avoir observé des contre performances de reproduction, qui ont disparu après vaccination du troupeau de reproducteurs (Circovac). D’autres, au contraire, ne font pas ces observations.

 

Alors, comment mettre en évidence l’implication ou non du circovirus lorsque les performances de reproduction sont dégradées ? Thaïs  Vila annonce que des protocoles sont à l’étude dans différents pays. En France, les vétérinaires Mérial proposent un protocole d’échantillonage : collecte d’échantillons de momifiés, d’avortons ou de mort-nés, à raison de 3 différentes portées par élevage, et prélèvement (et congélation) de « fœtal fluid) de porcelets à la naissance, avant toute prise colostrale. Sur ces échantillons, le laboratoire pratiquera la recherche d’autres contaminants possibles (SDRP, leptospirose, etc …), ainsi que la recherche du PCV2 par PCR quantitative et par test Elisa sur les « fœtal fluids », ainsi que une histologie et une immunofluorescence du myocarde des procelets s’ils présentent des lésions, sachant que le cœur du fœtus est l’organe cible du circovirus.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui