Réussir porc 14 avril 2015 à 08h00 | Par La rédaction

La production de porcs en Chine sans doute sur-évaluée

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Selon l'Ifip, la consommation de viande de porc par Chinois serait surestimée. La population ne consommerait que 31 kg au lieu de 40 officiellement annoncés.
Selon l'Ifip, la consommation de viande de porc par Chinois serait surestimée. La population ne consommerait que 31 kg au lieu de 40 officiellement annoncés. - © Bleuenn Carré Chen

Selon Jan Peter Van Ferneij, économiste à l’Ifip, les chiffres officiels de la production de porcs chinois sont probablement surestimés. « Les producteurs chinois reçoivent des subventions liées
à leurs volumes de productions. Ce mécanisme les incite certainement à déclarer des effectifs plus importants que la réalité », affirme-t-il. Par ailleurs, les besoins en aliment du cheptel annoncé ne peuvent pas être couverts par l’addition des productions végétales du pays et des importations. « Il manque 35 millions de tonnes au bilan. » Enfin, les chiffres d’abattage sont très mal connus, à cause de l’éclatement du secteur composé de milliers de petits outils peu mécanisés. 625 millions de porcs seraient abattus dans 9000 abattoirs d’une taille moyenne de 70 000 porcs par an. « Il semblerait qu’il existe une confusion entre le potentiel des abattoirs chinois et leurs activités réelles d’abattage », souligne-t-il.

Pour Jan Peter Van Ferneij, de Ifip, la surestimation de la consommation de viande de porc par Chinois "permet d'envisager un développement de la demande plus important que prévu. "
Pour Jan Peter Van Ferneij, de Ifip, la surestimation de la consommation de viande de porc par Chinois "permet d'envisager un développement de la demande plus important que prévu. " - © D. Poilvet

Par ailleurs, la plupart des observateurs estiment que les gains de performances des grands élevages qui se mettent en place actuellement ne compenseront pas les besoins croissants d’une population de 1,3 milliard d’habitants. Une population qui ne consommerait que 31 kg de viande par habitant et par an, au lieu des 40 kg officiellement annoncés, « ce qui permet d’envisager un développement de la demande plus important que prévu », affirme Jan Peter Van Ferneij.
Actuellement, les importations annuelles de viande de porc représentent à peine une semaine
de la consommation du pays. Selon les estimations de l’Ifip, elles devraient sans nul doute fortement augmenter dans les années à venir.
Cela profitera-t-il aux entreprises exportatrices européennes ? « Tout dépend si, pour faire face à cette demande, la Chine importera des matières premières ou des viandes », conclut Jan Peter Van Ferneij.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui