Réussir porc 02 septembre 2016 à 08h00 | Par Claudine Gérard

La charcuterie salaison se dit fragilisée par la montée des cours du porc

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les achats de viande porcine des entreprises de charcuterie salaison représentent 54 % de leur chiffre d’affaires.
Les achats de viande porcine des entreprises de charcuterie salaison représentent 54 % de leur chiffre d’affaires. - © D. Poilvet

Dans un communiqué de presse du 25 juillet, la Fédération française des industriels charcutiers traiteurs, la Fict alerte la filière sur le redressement des cours du porc, « à court terme profitable à l’amont de la filière, mais qui fragilise dans le même temps le maillon de la transformation ». La fédération rappelle quelques chiffres : les achats de viande porcine des entreprises de charcuterie salaison représentent 54 % de leur chiffre d’affaires, soit 250 millions d’euros par mois, « soit un impact de 25 millions d’euros pour la profession, avec une hausse constatée de 10 % en moyenne des pièces de découpe, soit 30 centimes par kilo ». La fédération rappelle que la rentabilité du secteur est déjà très faible (1,1 % du chiffre d’affaires) et la marge nette avant impôt n’est que de 12 centimes, sur un prix moyen de 5,57/kg. « La démarche protectionniste du gouvernement français, rendant obligatoire l’étiquetage de l’origine de la viande dans les produits transformés, ne fera qu’amplifier les différences de prix avec les autres fabricants européens », prévoient les industriels.

Dans ce contexte, la Fict demande aux enseignes de la grande distribution la mise en place de bonnes pratiques avec leurs fournisseurs et la renégociation des tarifs des produits.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui