Réussir porc 30 octobre 2014 à 08h00 | Par La rédaction

L’alourdissement des carcasses de porcs demandé par les professionnels

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La suppression des pénalités P4 réclamée 
par les professionnels devient effective 
pour les porcs abattus à la Cooperl, 
à l’exception des mâles entiers.
La suppression des pénalités P4 réclamée par les professionnels devient effective pour les porcs abattus à la Cooperl, à l’exception des mâles entiers. - © C. Gérard

Parmi les mesures permettant des gains de compétitivité en production porcine, la modification de la gamme de paiement est réclamée par les professionnels. L’idée est d’élargir la gamme vers des carcasses plus lourdes, sources de gains marginaux. « La dépénalisation des P4 doit être la règle collective sachant qu’aujourd’hui plus de 50 % des carcasses ne rentrent plus dans la grille de classement officielle de paiement », dénonce Philippe Bizien, président du Comité régional porcin (CRP). Mais les discussions entamées avec les abatteurs il y a plusieurs mois n’ont toujours pas débouché sur une nouvelle grille. Cet alourdissement de quelques kilos de carcasse serait pourtant « une orientation positive à la fois pour les éleveurs et pour l’abattage, deux maillons en manque de compétitivité et de rentabilité ».
Mais si la grille officielle reste inchangée, Cooperl Arc Atlantique a, dès à présent, décidé de supprimer les pénalités des P4 pour tous les porcs castrés. « La grille s’élargit entre 80 et 110 kg, mais le cœur de gamme reste inchangé à 85-97 kg », précise Yann Henry, directeur du groupement. Cette mesure ne concerne toutefois pas les mâles entiers pour lesquels cet alourdissement augmenterait le risque de carcasses malodorantes, « pas tant en raison
du poids en lui-même, mais de l’âge qui pourrait être augmenté ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui