Réussir porc 26 avril 2002 à 09h43 | Par Propos recueillis par Françoise Fourn

Jean-Pierre Conseil, Intermarché - Porc: « le consommateur veut des prix bas et une garantie d´origine »

« Le consommateur veut des prix bas... et une garantie d´origine ». C´est ce qu´estime Jean-Pierre Conseil, responsable des produits carnés chez Intermarché. Selon lui, la viande de porc a de très beaux jours devant elle mais le prix restera toujours l´élément principal dans l´acte d´achat.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le secteur de la grande distribution dit vouloir aller dans le sens du consommateur. Les accords que vous avez passés avec Arca en 1998 concernant la marque Dormel sont-ils un témoignage de cette volonté ?


Jean-Pierre Conseil: En effet, nous observons le besoin du consommateur. Nous avons cherché à copier ce qui existait sur le marché pour le redéfinir et le repositionner à qualité égale à celle de grande marque mais à un prix inférieur pour le consommateur.
C´est un comportement que nous devions avoir de part et d´autre. Celui d´une relation assidue et régulière. Les 7 francs assurés du kilo étaient une base contractuelle du moment. Le cahier des charges n´a pas changé. Un accord environnemental a été ajouté. Nous sommes à 2 millions de porcs Louis D´armel commercialisés par an. Notre mariage se porte très bien.

Va-t-on vers de grandes filières telles que Cooperl-Carrefour, Arca-Intermarché... ?

J.-P. Conseil: D´autres enseignes, voire d´autres outils industriels comme Cecab-Olympig développent actuellement une filière de l´alimentation vers le consommateur. Intermarché a fait le contraire. Il est parti du consommateur pour remonter en amont vers la production tout en s´équipant de ses propres outils. Dans le monde où nous vivons, l´individualiste ne peut vivre seul. Regardez l´évolution du commerce.

Selon vous, dans l´acte d´achat, quels éléments font qu´un consommateur achète ou pas de la viande de porc ?

J.-P. Conseil: Le prix est et sera toujours l´élément premier dans l´acte d´achat. Néanmoins, cela ne suffit pas au consommateur. Il n´est pas prêt à payer plus cher mais il veut une garantie d´origine, de respect d´éléments annexes que l´on a appelé la traçabilité. Le prix, c´est mon métier. Lorsque l´on dit que le prix n´est pas fondamental, c´est faux. Aujourd´hui, c´est un dû. Quand un consommateur vient chez nous c´est parce qu´il y a des prix. A l´éleveur, on demande de produire. A nous, on demande de promouvoir au meilleur prix avec une marque.

Dans une étude de consommation commandée à la Sofres par votre enseigne, le consommateur dit être prêt à payer plus cher pour des produits de qualité respectant l´environnement. Ces considérations sont-elles vendeuses ou est-ce de l´ordre du citoyen qui n´a rien à voir avec le consommateur ?

J.-P. Conseil: Le bien-être et l´environnement sont certes des considérations citoyennes. Personnellement j´aimerais que mes petits enfants retrouvent une campagne comme celle que nous avons connue il y a quelques décennies. Une campagne qui ne soit plus maculée de plastique ou de lisier nauséabond. Tout cela, on peut le travailler. Actuellement, nous sommes sur la mise au point d´une usine de déshydratation du lisier qui sera proposée aux éleveurs d´Ille et Vilaine. Il faut une chaîne. On ne peut pas faire que du business. Le producteur n´a pas le choix. D´autres pays y sont. Cela ne signifie cependant pas que la production porcine, en Bretagne notamment, doit disparaître, bien au contraire.

Comment percevez-vous l´évolution de la consommation de viande de porc ?

J.-P. Conseil: Nous observons désormais un véritable engouement pour le porc qui se rapproche de celui de la volaille qui est aussi une viande blanche. C´est une viande qui est passée à travers les épizooties telle que l´ESB. C´est un produit de confiance pour le consommateur. La consommation de viande de porc a donc de très beaux jours devant elle si on développe encore plus le travail sérieux qui est déjà fait. La qualité a toujours payé.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui