Réussir porc 13 janvier 2005 à 15h27 | Par Claudine Gérard

Génétique porcine - Youna réunit qualités chinoises et européennes

Il a fallu dix ans de travail de sélection pour aboutir à la Youna. Principalement en raison d´une sélection par la voie femelle plus efficace pour conserver les qualités maternelles, mais plus longue qu´une sélection par la voie mâle.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

L´originalité de la sélection réalisée par Gène+, en collaboration avec l´Inra, pour obtenir la truie Youna, est d´avoir choisi la voie femelle : les truies grand-parentales chinoises sont d´abord croisées avec un verrat hyperpolifique Landrace. Les animaux de la génération G1 qui en sont issus sont alors accouplés entre eux pour donner la G2. Les G2 le sont à leur tour pour donner la G3, et ainsi de suite jusqu´à la G7. « L´objectif d´une telle sélection est de préserver les qualités maternelles chinoises : calme, docilité, nombre de tétines, capacité laitière. En moyenne, les Tai Zumu ont 16,6 tétines fonctionnelles », précise Gilles Pecastaing, Gène +.
Le deuxième objectif de sélection de Gène+ a été d´obtenir des performances-croissance, indice. et des qualités de carcasses « européennes ». Un Blup a été mis en place avec le concours de l´Inra et de l´ITP. « il a permis de réaliser des progrès considérables en relativement peu de temps : en 5 ans, nous avons réduit l´épaisseur de lard de 5,3 mm, l´âge à 100 kg de 8,2 jours, tout en maintenant, voire améliorant, les critères de reproduction (+0,5 tétine et +0,05 né vivant) sur ces « arrière grand-mères Tai Zumu ».
La Youna a gardé la docilité qui caractérise les souches chinoises. ©C. Gérard

Cette arrière grand-mère a ensuite été croisée avec des verrats Landrace hyperprolifiques, agréés pour leurs caractères morphologiques, pour obtenir la truie Youli avec 25 % de sang chinois. Celle-ci, croisée avec un verrat Large White hyperprolifique, également agréé, produit la Youna qui a été évaluée « à mi-parcours », à partir de cochettes G4. « Même si la pression de sélection n´était pas encore arrivée au niveau des G7 qui servent aujourd´hui à produire les Youna, les contrôles en élevage nous ont conforté dans nos choix de sélection, affirme Gilles Pecastaing. Il s´agissait à l´époque, sur ces générations intermédiaires, de valider les critères de comportement, contrôler les prévisions génétiques, notamment en terme de carcasse, et définir un mode d´emploi de cette lignée avant sa mise sur le marché. D´où notre choix de réaliser ces contrôles dans 18 élevages très différents. »
Aujourd´hui, les résultats des Youna en production confirment les données issues des G4. Sur plus de 660 portées sevrées, le nombre de nés totaux est de 14,05, avec 13,1 nés vivants et 11,2 sevrés. « Si nous considérons le tiers supérieur, ce sont 12,16 sevrés en moyenne », précise Gilles Pecastaing.
Quant aux résultats sur les porcs charcutiers issus de Youna, il est encore un peu tôt pour conclure. Toutefois, les contrôles sur les générations G4 sur 12 élevages peuplés et pratiquant les inséminations avec de la semence Piétrain (6) ou Défi (6), avaient montré que le TVM était au rendez-vous, avec 60,6 en moyenne, ainsi que les croissances (165 jours à 105 kg). Aujourd´hui, les enregistrements réalisés par Gène + dans le réseau de référence font état de TVM compris entre 58, à et 64,6 (données recueillies jusqu´au 25 octobre 2004).
Les premières évaluations ont porté sur la génération G4, tandis que les croisements successifs ont porté jusqu´à la 7e génération.

L´effet grand maternel Meishan est préservé grâce à la sélection par la voie femelle.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui