Réussir porc 07 février 2018 à 01h00 | Par Dominique Poilvet

Forte dispersion de l'EBE en porc en 2016

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les élevages porcins présentent la plus forte dispersion des excédents bruts d'exploitation de toutes les productions agricoles françaises.
Les élevages porcins présentent la plus forte dispersion des excédents bruts d'exploitation de toutes les productions agricoles françaises. - © Dominique Poilvet

Selon les données du Réseau d’information comptable agricole (Rica) publiées le 14 décembre dernier, les élevages porcins présentent la plus forte dispersion des excédents bruts d’exploitation (EBE) de toutes les productions agricoles françaises. En 2016, l’EBE moyen par actif non salarié (Utans) en élevage de porc a été de 93 400 € (+ 56 % par rapport à 2015). 25 % des exploitations porcines ont dégagé un EBE par Utans de moins de 41 900 €, alors que 25 % en dégagent un de plus de 131 400 €, soit un rapport de 1 à 3. Un dixième des exploitations de cette orientation productive ont moins de 16 000 € d’EBE par Utans, mais un dixième en ont plus de 193 400 €. La dispersion est également importante pour le résultat courant avant impôts (RCAI) : alors que la moyenne par actif non salarié en porc est de 51 900 €, 25 % des exploitations ont un RCAI inférieur à 11 600 € par Utans (1000 € en 2015) et 25 % sont à plus de 78 100 € par Utans (33 900 € en 2015).

- © Infographie Réussir

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui