Réussir porc 14 mai 2007 à 18h07 | Par Claudine Gérard

Filière - Pour un « pacte de développement durable de la production porcine »

Au cours de l´assemblée générale de FNP, Paul Auffray, a dévoilé le contenu d´un pacte de développement durable de la production porcine. Le projet vise à redonner des perspectives aux éleveurs et au secteur.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Les éleveurs de porcs vieillissent, les bâtiments aussi. La concurrence va aller croissant avec les pays tiers mais aussi au sein de l´Europe, les débouchés non alimentaires des produits agricoles vont tirer les prix des aliments pour animaux vers le haut. Voilà les perspectives décrites par Paul Auffray au cours l´assemblée générale de la FNP à Rennes, 5 avril, perspectives qui justifient la mise au point d´un pacte de développement rural de la production porcine. « Il vise à redonner des perspectives aux éleveurs de porcs et par voie de conséquence, à l´ensemble du secteur économique porcin », précise le secrétaire dans le rapport d´orientation qui, à la tribune de l´assemblée, prévient d´emblée que la notion de durabilité ne concerne pas seulement l´environnement, mais tous les aspects économiques et sociaux de la production. Pour y parvenir, Paul Auffray propose plusieurs pistes.
Le pacte consacre une grande partie au problème des bâtiments d´élevage, leur remplacement, et la restructuration des élevages. ©D. R.

Rechercher des capitaux extérieurs
Pour abaisser les coûts de production et en particulier le coût alimentaire, la FNP suggère aux fabricants d´aliment de s´organiser, voire de se restructurer pour rationaliser le transport et limiter les kilomètres « à vide ». Les industriels sont aussi invités à négocier en commun l´achat de matières premières pour peser plus lourd, spécialiser leurs outils pour, entre autre, pouvoir incorporer des graisses animales pour les espèces autorisées à les recevoir.
Deuxième grande piste du pacte, la relance de l´investissement dans les bâtiments. « Les éleveurs ont besoin de rénover, restructurer, réorganiser les sites, se mettre aux normes de bien-être des truies, améliorer l´ergonomie dans les ateliers. »

Paul Auffray ayant dressé ce constat suggère diverses solutions : le regroupement des éleveurs autour d´appel d´offres pour l´achat de matériaux, un allègement de la fiscalité pour les éleveurs qui investissent. Plus globalement, il s´interroge sur le « modèle familial qui aurait du plomb dans l´aile », sachant qu´aujourd´hui 65 % des élevages de porc sont sous forme sociétaire. Il invite les professionnels à être imaginatifs et à adopter de nouveaux modes d´organisation. « Même si la production porcine est une production de masse, nous devons aussi nous intéresser à toutes les niches, AOC, Label, bio. qui peuvent servir à toute la filière grâce à la valorisation de l´image. »
S´intéresser aux ressources humaines
Par ailleurs, le secrétaire de la FNP propose des solutions face aux besoins de capitaux pour que les éleveurs puissent développer leur atelier ou le créer. « Pourquoi ne pas ouvrir le capital de l´entreprise à des actionnaires extérieurs, des membres de la famille, mais aussi des fonds d´investissements constitués par des apporteurs intéressés et confiants dans le développement et la rentabilité économique du secteur porcin ? », suggère-t-il, faisant référence en particulier aux groupement de producteurs.
Autre condition de la durabilité de la production, le volet sociétal fait l´objet de propositions qui, globalement, font référence à la main-d´oeuvre. Savoir gérer les ressources humaines, créer des conditions de travail, de sécurité, de qualité de vie qui rendent le métier attractif et séduire les candidats potentiels aux métiers du porc en allant au devant d´eux : dans les écoles, les salons d´étudiants. en créant une bourse de l´emploi, rapprocher les AEF des ANPE, etc.

La FNP « entend faire partager ce pacte et le porter avec les groupements de producteurs et les chambres d´agricultures » pour redonner des perspectives et, comme le déplorait le président Jean-Michel Serres, « retrouver la légitimité que nous n´aurions jamais dû perdre ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui