Réussir porc 17 janvier 2006 à 17h44 | Par Claudine Gérard

Exploitations porcines - Le parc de bâtiments vieillit

En 2001, plus d´un tiers des bâtiments avait plus de 20 ans. Depuis, la situation n´a pas évolué favorablement alors que la prolificité croissante exigerait la construction de places supplémentaires.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

« Entre 1994 et 2001, le ralentissement des constructions lié à l´arrêt du développement de la production se traduit par l´augmentation de l´âge moyen des bâtiments » résume Christine Roguet, économiste à l´ITP(1). Elle calcule qu´en 2001, 38 % des bâtiments ont plus de 20 ans, et 69 % plus de 10 ans. La situation a changé depuis les années 96-98. A cette époque, rénovations et constructions allaient bon train : « Il s´est construit ou rénové 2,6 fois plus de places en post-sevrage et deux fois plus en engraissement que nécessaire pour faire face à l´augmentation de la productivité des truies » note-t-elle. « Mais entre 1999 et 2001, la construction de places est de 4 % en PS et 20 % en engraissement inférieure aux besoins strictement liés à la prolificité ». Elle calcule que, entre 1990 et 2004, une exploitation de 175 truies qui aurait vu sa productivité annuelle passer de 17,7 à 20,3 porcs par truie présente (données GTE moyennes), aurait dû construire 100 places de post-sevrage et 200 places d´engraissement. Ce qui, évidemment, n´a pas été le cas général.
D´où, même si le façonnage a été pour beaucoup la solution, d´inévitables surcharges dans les salles, avec les conséquences négatives sur le sanitaire et les performances. Christine Roguet estime d´ailleurs que ce phénomène est en grande partie responsable de la stagnation des croissances et indices en engraissement depuis quelques années. C´est la raison pour laquelle elle propose que, à l´instar du plan bâtiment pour les bovins, ovins et caprins, un état des lieux du parc de bâtiment porcin soit réalisé afin de définir des objectifs et tracer des scénarios, avec accompagnement politique et financier.

(1) Journée régionale porcine, Loudéac, le 30 novembre 2005.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui