Réussir porc 27 septembre 2005 à 15h48 | Par Armelle Puybasset

Evacuation du lisier/Système Igimax - Un premier engraissement équipé par Celtys

En transformant un ancien poulailler en porcherie, Régis Argouarch s´est équipé du système d´évacuation du lisier par chasse d´eau sur fond de fosse Igimax. Un choix répondant à une logique sanitaire, d´hygiène et d´amélioration des performances.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Conçu par la société Celtys (groupe Queguiner-Finistère), Igimax, un nom évocateur d´« hygiène maximale », est un système de porcherie sans lisier. Il s´agit d´un ensemble de caniveaux préfabriqués, constituant le fond de fosse des salles et sur lequel sont posés les caillebotis. Une chasse d´eau, installée en fond de salle au-dessus de la dernière case, se déverse 4 fois par cycle de 24 h sous les caillebotis. La masse liquide (surnageant de lisier ou effluent de la station de traitement) évacue énergiquement les déjections dans un caniveau puis vers les fosses. Primé par 3 étoiles lors du Space 2003, ce concept breveté a bénéficié de plus de 2 ans d´essais à la station expérimentale des EDE bretons de Guernevez. Il est aujourd´hui en phase de commercialisation. Régis Argouarch, exploitant un élevage de 150 truies à Loc Eguiner (29), est le premier à avoir été séduit par ce concept et en a équipé son nouvel engraissement. Un bâtiment de volailles situé à moins de 400 m de l´exploitation était vacant. Il a saisi cette opportunité pour l´acheter et y construire 5 salles de 90 porcs de 13,65 m sur 6,2 m, ce qui lui permet désormais d´engraisser la totalité de sa production.
Le choix d´Igimax répond à une optique d´hygiène et d´optimisation du statut sanitaire des animaux. « L´évacuation des déjections est programmée toutes les six heures, généralement au moment des repas », explique Gérard Guillou, directeur de la division « bâtiment d´élevage » de Celtys. « Le temps de présence des déjections sous la case est donc très court, ce qui limite le développement du microbisme. L´intérêt du système se trouve également au niveau de l´ambiance dans la salle. Le dégagement d´ammoniac dans l´air est fortement réduit. En six heures, le mélange des urines et des fèces n´a pas eu lieu. Il n´y a pas encore de formation de lisier donc pas de dégagement d´ammoniac ni d´odeur », explique Marc Postollec, du groupement porcs de Coopagri Bretagne. « Selon les essais réalisés dans le bâtiment pilote de Trévarez », poursuit Gérard Guillou, « le système Igimax réduit les dégagements d´ammoniac dans l´atmosphère de 70 % à 80 %. L´impact sur les performances des animaux est mesurable.
Avec Igimax, les déjections sont évacuées par une chasse d´eau. ©A. Puybasset

Le GMQ des trois premières bandes élevées en station pilote était supérieur de 150 g par rapport à l´ensemble des contemporains de la station sur la même période (3000 porcs). Avec le système Igimax », avance Gérard Guillou, « compte tenu de la diminution des odeurs, il n´est pas nécessaire d´installer un lavage d´air. »
Des raisons d´organisation du travail ont également motivé le choix du fond de fosse Igimax. « Pour avoir déjà nettoyé des préfosses classiques, sans solution mécanisée et en y allant à quatre pattes, l´idée de pouvoir le faire d´une manière efficace et sans contrainte, était séduisante », explique Régis Argouarch. « De plus, dans le poulailler, il a suffi de creuser 50 cm dans le sol pour installer le fond de fosse Igimax, évitant par là même de fragiliser les fondations du bâtiment (pas de préfosse). D´autre part, ce système d´évacuation automatique nécessite très peu d´entretien et d´intervention. Le temps de travail est réduit, les conditions de sécurité sont améliorées. »

Chez Régis Argouarch, le coût total des installations s´est élevé à 230 euros par place. Il comprend l´achat du bâtiment, l´isolation et l´équipement des cinq salles d´engraissement, une fosse de 400 m3 ainsi qu´un quai d´embarquement couverts. Cet investissement a été minoré par le fait qu´une majeure partie de la main-d´oeuvre était familiale (pose des préfabriqués et des panneaux « Ciel »). Pour Gérard Guillou, il est difficile d´avancer un prix précis du système Igimax, sa fabrication n´étant pas encore au stade industriel. « Il faut compter un surcoût d´environ 5 % par rapport à un système classique », estime-t-il.
L´impact sur les performances des animaux et les dégagements d´ammoniac a été mesuré à la station de Guernevez. ©A. Puybasset

En savoir plus
La société Celtys autrefois nommée Queguiner Industrie appartient au groupe Queguiner, une société familiale créée en 1948 et comprenant aujourd´hui près de 850 salariés. Basée à Landivisiau dans le Finistère, l´activité de Celtys se déploie en quatre métiers : celui de l´agriculture (fournitures de caillebotis, de panneaux Ciel, de fond de fosse Igimax), du bâtiment (agglos, poutrelles), des travaux publics (bordures de trottoir) ou environnement (gravillons, aménagements urbains).
Celtys (Landivisiau) 02 98 68 42 00 - www.celtys.fr

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui