Réussir porc 09 octobre 2007 à 10h53 | Par Dominique Poilvet

Entreprises - Sunfeed diversifie son offre d´aliments à la ferme avec les noyaux

Sunfeed propose aux éleveurs fabricants à la ferme des noyaux de 7 à 15 % qui permettent de simplifier les formules tout en améliorant leurs caractéristiques nutritionnelles.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Entre les concentrés minéraux incorporables à 3-4 % et les complémentaires 30 % ou plus qui regroupent minéraux et apports azotées, Sunfeed propose une gamme de noyaux dont l´incorporation dans les formules va de 7 à 15 %. Ces noyaux associent minéraux, aides aminés, et certaines matières premières. Sources de nutriments de qualité, de fibres ou d´acides gras, ces matières premières sont difficilement accessibles à la plupart des éleveurs en dehors de la solution proposée par Sunfeed, à cause de leur faible taux d´incorporation dans les formules ou de la difficulté de les trouver à bon prix sur les marchés. Pour les aliments porcelets, il s´agit essentiellement de matières premières à haute digestibilité : graine de soja et blé extrudés, lactosérum poudre, protéines de pomme de terre. Produits « nobles » et chers, ils élèvent le niveau technique de la ration et améliorent les qualités nutritionnelles des aliments, pour des taux d´incorporation généralement faibles.
Les noyaux constituent une alternative aux minéraux, pour les éleveurs qui souhaitent diversifier leurs matières premières sans multiplier le nombre d´ingrédients dans leurs formules. ©D. Poilvet

Utiliser de nouvelles matières premières
Pour les aliments truies, les noyaux apportent essentiellement des fibres spécifiques : pulpes, tourteaux de tournesol, issues de céréales. mais aussi des additifs nutritionnels qui optimisent la production des truies : levures, acides aminés. Enfin, les noyaux peuvent être utiles pour les aliments charcutiers quand les équilibres nutritionnels ne sont pas respectés, notamment en cas d´utilisation de co-produits.
Daniel Hyrien, animateur national marché FAF, applique à la FAF les concepts développés pour les aliments complets. « Ces dernières années, les qualités nutritionnelles des aliments complets se sont considérablement améliorées, notamment grâce à la prise en compte de critères techniques plus pointus, portant sur les types de fibres ou sur les profils d´acides aminés par exemple », argumente-t-il. « Pour cela, il a fallu utiliser de nouvelles matières premières dont les caractéristiques répondaient parfaitement à ces nouveaux cahiers de charges. »

Ces critères techniques ont progressivement été appliqués par les fabricants d´aliment industriels, qui pouvaient accéder à ces matières premières au meilleur coût. « Mais la FAF n´a pas suivi cette tendance, car les éleveurs n´avaient pas accès à ces matières premières, du fait des faibles volumes nécessaires, ou de leurs prix d´achat prohibitifs », souligne Daniel Hyrien. « En utilisant des noyaux, ils peuvent aujourd´hui profiter de ces matières premières à un prix avantageux. »
Par ailleurs, Sunfeed met en avant l´homogénéité des aliments fabriqués obtenue avec les noyaux. « Avec la plupart des fabriques d´aliment en service actuellement dans les élevages, peut-on raisonnablement affirmer qu´un produit incorporé à 500 g/tonne est réparti de manière homogène dans l´aliment ? », s´interroge Mathieu Soulabaille, technico-commercial faf Sunfeed région Bretagne. « Ce même produit, incorporé dans un noyau, le sera effectivement, que ce soit un acide aminé, une levure ou un additif nutritionnel. »

Reste le coût de ces noyaux, un élément important pour un fafeur, dont l´objectif essentiel est de comprimer son coût alimentaire. « A niveau nutritionnel égal, le coût de la formule est strictement identique », affirme Mathieu Soulabaille. « Et au final, l´éleveur est gagnant, puisqu´il passe moins de temps à manipuler des micro-produits, et qu´il fabrique un aliment de meilleure qualité. De plus, les risques d´erreurs liés à l´utilisation de micro-produits sont supprimés. C´est donc plus simple, plus rapide, de meilleure qualité et plus sûr », conclut-il.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,