Réussir porc 20 janvier 2005 à 16h04 | Par Claudine Gérard

Elevage porcin - Quand la méthanisation du lisier apporte un revenu

Les installations de méthanisation du lisier se développent en Allemagne. Non pas pour traiter des excédents, mais pour produire de l´électricité que les fournisseurs allemands sont tenus de racheter aux producteurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La production d´électricité à partir de la méthanisation du lisier devient une activité rentable. « Il ne s´agit pas de vouloir résorber des excédents, mais bel et bien de développer une activité annexe à l´élevage porcin qui s´avère vite rentable », explique Alain Priser, chef de projet chez Weltec Bio Power. Cette entreprise allemande a été créée il y a trois ans par Weda (pompage, automatisme) et Stallkamp (cuves de stockage de lisier), dans un marché « florissant ». « Il y a environ 2000 installations en Allemagne, qui fonctionnent avec du lisier de porc ou de bovin. » Car l´installation s´avère en effet rentable. Les différents fournisseurs d´électricité allemands sont tenus de racheter l´électricité produite par les éleveurs à un tarif qui peut s´avérer attractif compte tenu des « bonus » appliqués.
Pour une installation produisant 150 kw, le prix de reprise de l´électricité est de 11,5 centimes d´euro le Kw. Auxquels s´ajoutent 6 centimes si l´installation utilise des matériaux renouvelables, 2 centimes si de nouvelles technologies sont utilisées (comme des moteurs fonctionnant au gaz), et 2 centimes si l´installation utilise la chaleur produite par le co-générateur (voir encadré).
« Ainsi, une installation qui utiliserait 3000 m3 de lisier et 1800 tonnes de maïs, avec un investissement de 250 000 à 300 000 euros, qui fonctionnerait 8 000 heures par an avec 110 kW/h de rendement, dégagera 88 000 euros de vente d´électricité auxquels il faudra déduire le prix du maïs (20 euros/t, soit 36 000 euros). Dans ces conditions, l´installation est amortie en 4 à 5 ans », calcule Alain Priser.
Ce développement n´est lié qu´à une volonté politique de développer les énergies renouvelables. Elle ne résout cependant en rien d´éventuels problèmes d´excédents. Il ne s´agit donc pas d´une solution de traitement de lisier, mais bel et bien de valorisation.
Le co-générateur produit de l´électricité

Principe de la méthanisation : production de gaz et de chaleur
La méthanisation produit deux types d´énergie : 35 à 40 % est sous forme d´électricité, le reste est sous forme de chaleur.
Le principe consiste à incorporer dans un digesteur - ou cuve de méthanisation - le lisier et une source de carbone (végétaux, maïs.). Au bout de 40 à 60 jours, on récupère des gaz, essentiellement du méthane (65 %), et un digestat, liquide à 3 à 5 % de MS, qui pourra être épandu, voire traité. Un co-générateur transforme le CO2 en chaleur et combustible, en l´occurrence de l´électricité. 5 à 10 % de la chaleur produite sert à chauffer le digesteur. Quant à l´électricité, une partie pourrait être réutilisée pour le fonctionnement de la station de méthanisation, mais, en Allemagne, et compte tenu des conditions de revente de l´électricité, les éleveurs ont encore intérêt à acheter cette électricité aux fournisseurs nationaux, plutôt qu´utiliser l´électricité qu´ils produisent, plus intéressante à la vente !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui