Réussir porc 09 septembre 2003 à 12h28 | Par Dominique Poilvet

Elevage porcin - Pour le bien être des animaux, éradiquez l´électricité parasite

L´électricité est souvent soupçonnée d´énerver les animaux et de provoquer des contre-performances. Si c´est le cas, le problème est de savoir comment détecter la source d´énergie, la mesurer et la supprimer.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

L´élevage est un lieu amplificateur des phénomènes électriques parasites. Ces courants ont pour origine des sources électriques qui peuvent aller d´une installation mal réalisée aux lignes à haute tension qui passent à proximité des installations métalliques. En général, les niveaux de tension sont imperceptibles par l´homme. Mais ils sons ressentis par les animaux, dont le museau et les pattes, en général humides, sont très conducteurs. Et il n´est pas nécessaire que l´animal soit en contact avec une pièce métallique pour qu´il soit traversé par un courant. L´électricité peut traverser le corps entre les pattes avant et arrières si un courant parasite ou vagabond traverse le sol.
Selon EDF, des tensions de 5 à 8 volts n´entraînent pas d´effet sur l´état de santé des porcs ni de réduction de la production. Cependant, l´application d´un courant de 3 à 4 volts entre le groin et les pattes entraîne une modification du temps et du volume de boisson, signe que l´animal est quand même sensible aux courants électriques même faibles, et que les conséquences peuvent être autres que sanitaires.

Quoi qu´il en soit, la détection de ces phénomènes électriques est révélateur d´un dysfonctionnement de nature électrique auquel il faut remédier sans délai.

Les courants liés à la tension de contact et à la tension de pas traversent le corps de l´animal.

Comment mesurer le passage électrique ?
La méthode la plus simple est d´utiliser un voltmètre pour mesurer la tension. Mais c´est avant tout au passage du courant, mesurable par un ampèremètre, que les animaux sont les plus sensibles. La mesure doit être faite entre deux points que l´animal peut toucher simultanément. Seule cette mesure permet d´évaluer le stress subi. Un animal peut percevoir un courant dès un milliampère, mais sans pour autant provoquer des troubles de production ou de santé. De plus, pour une valeur de courant donnée, la perception dépend du temps de passage. Les courants très brefs sont moins bien perçus par l´animal que les courants permanents.
©D. Poivet



Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui