Réussir porc 05 août 2005 à 15h32 | Par Dominique Poilvet

Elevage porcin et infertilité d´été - Respecter les fondamentaux

L´infertilité des truies en été provient avant tout d´un non respect des principes élémentaires de la conduite d´élevage.
Sur la base d´une enquête réalisée dans 94 élevages de l´ouest de la France, les Chambres d´agriculture de Bretagne ont cerné 30 priorités d´actions pour les éviter.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

L`infertilité des truies en été est un sujet qui mobilise tous les acteurs de la filière. Sur l´initiative des Chambres d´agriculture de Bretagne, de l´ITP et de l´Inra, des ingénieurs et techniciens de groupements et de fabricants d´aliments du bétail ont participé à une enquête auprès de 94 éleveurs de l´Ouest de la France afin de mieux cerner les facteurs de risque et les solutions possibles pour éviter ce problème. Ils ont comparé les élevages où le taux de fertilité est supérieur à 90 % toute l´année, et ceux dont ce taux baisse de 5 % sur les mois de juin à octobre.
Et il ne faut pas chercher des choses compliquées, puisque le premier problème concerne la disponibilité de la main d´oeuvre ! « L´été est souvent synonyme de vacances et de récoltes », soulève Yannick Le Cozler, ingénieur aux Chambres d´Agriculture de Bretagne. « L´éleveur ou ses employés sont souvent moins disponibles, on fait parfois appel à de la main-d´oeuvre moins qualifiée. Ce sont essentiellement la détection des chaleurs et la réalisation des inséminations qui sont pénalisées », ajoute-t-il.
Vacances ou pas, une bonne stimulation des cochettes et des coches, associée à une détection plus rapide après le sevrage est indispensable. « Dans les bons élevages, les détections débutent souvent dès le lendemain du sevrage. La présence du verrat dans la salle, même s´il n´est pas en contact avec les truies, peut expliquer des venues en chaleur plus rapides », observe l´ingénieur.
Plus que jamais en période estivale, le protocole d´utilisation de la semence doit être respecté à la lettre. La conservation de la semence dans une armoire thermorégulée est indispensable. « La chaleur altère la semence et diminue sa capacité fécondante », prévient Yannick Le Cozler.
L´alimentation et bien sûr l´abreuvement sont également deux élément déterminants à prendre en compte. Avec ici aussi la nécessité de s´adapter aux circonstances. « Davantage d´éleveurs sans problèmes abreuvent les truies à volonté en verraterie-gestante », note-t-il. « La distribution de l´aliment sous forme liquide est également un plus ».
De même, ces éleveurs performants modifient plus facilement leurs pratiques alimentaires en maternité : décalage des repas, ajout d´un repas d´eau. Des pratiques qui tiennent compte des besoins des animaux, mais aussi de la nécessité de maintenir une bonne hygiène globale : « Les éleveurs plus performants sont aussi les plus assidus dans leurs protocoles de nettoyage des auges, de machine à soupe, ou dans l´utilisation d´asséchants en verraterie. »
Parmi les éleveurs enquêtés peu étaient équipés en matériel de refroidissement de l´air (pourtant, l´enquête a été réalisée en été 2004, un an après la canicule de 2003), « ce qui montre que de tels équipements ne sont pas indispensables pour bien maîtriser la fertilité des truies en été », conclut Yannick Le Cozler. Une conclusion sans doute à modérer pour les élevages situés dans les régions plus méridionales, mais qui met surtout en évidence que le cooling et la brumisation doivent être considérés comme une assurance contre les coups de chaleur, pas comme un substitut à une conduite d´élevage défaillante.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui