Réussir porc 19 août 2005 à 13h51 | Par C. G.

Elevage porcin et infertilité d´été - La semence peut être altérée jusqu´à 60 jours après un coup de chaleur

Les spécialistes de Gènes Diffusion, au travers de l´expérience acquise en CIA, apportent des recommandations aux éleveurs qui prélèvent à la ferme.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

O n le sait, la qualité de la semence est altérée lorsque le verrat est exposé à des températures supérieures à 27-28 ºC ou à des variations brutales de 5 ºC. Ce qu´on oublie parfois, c´est que cette diminution de la qualité de la semence va se poursuivre pendant 40 à 60 jours. C´est ce que soulignent les spécialistes de Gènes Diffusion. Joël Bidanel, responsable de production de l´entreprise en fournit les explications : « La chaleur provoque une altération de la maturation des spermatozoïdes, mais aussi des « désordres » dans les tubes séminifères où a lieu le début de « fabrication » des spermatozoïdes qui seront dans la semence 35 à 40 jours plus tard. »
Climatisation ou géothermie équipent les CIA
Pour Gènes Diffusion, la prévention de ces problèmes de qualité de semence est évidemment cruciale. L´entreprise a donc mis en place des mesures spécifiques. Les CIA du Sud de la France (Niort, Toulouse et Saint-Etienne) sont tous équipés de climatisation. Et pour ceux du Nord (Rosnoen, Le Moustoir, Laval et Hazebrouk), un système de géothermie permet de réguler la température de l´air entrant en été comme en hiver. « Ceci nous permet d´écrêter les effets d´élévation de la température, mais ce n´est pas totalement suffisant », souligne Luc Liégeois, responsable Recherche et Développement Gènes Diffusion. « D´ailleurs, la température n´est sans doute pas la seule explication de cette » saisonalité « de la qualité de la semence. C´est pourquoi Gènes Diffusion « gonfle » son stock de verrats en CIA pendant la période estivale, afin de pouvoir être encore plus sélectif dans le tri des éjaculats. Enfin, la gestion de l´alimentation des verrats permet d´éviter un état d´embonpoint en période estivale.
Ces précautions de professionnels ne peuvent évidemment pas être appliquées à la lettre par les éleveurs qui prélèvent. Mais les spécialistes de Gènes Diffusion apportent quelques recommandations. Tout d´abord, sans aller jusqu´à la climatisation, le contrôle de la température du bâtiment qui abrite les verrats est nécessaire. Ce qui ne garantit pas pour autant une bonne qualité de semence. « Et l´examen au microscope de la semence n´est pas suffisant », ajoute Joël Bidanel. « Car un spermatozoïde mobile n´est pas forcément fécondant. La chaleur peut altérer l´acrosome, donc le pouvoir fécondant du spermatozoïde qui reste toutefois mobile. » Les éleveurs devront aussi se souvenir que les conséquences de fortes chaleurs vont se répercuter pendant 40 à 60 jours suivants, soit jusqu´en octobre !
Enfin, en cas de risque trop important, Gènes Diffusion rappelle que les éleveurs peuvent, sur cette période chaude, avoir recours à l´achat de doses, « ce qui ne dispense évidemment pas de continuer à prélever « à blanc » les verrats de l´élevage ».

Cobiporc : « Ne pas rompre la chaîne du froid »
Pour Cobiporc, la chaleur est le principal ennemi de la semence. « Le froid détériore la membrane des spermatozoïdes, la chaleur les épuise », indique Alain Fancon, responsable régional Cobiporc dans les Pays de la Loire. Une température de 17 ºC est un compromis entre les deux, qui assure une durée et une qualité de conservation optimale. C´est pourquoi le fournisseur de semence propose des armoires de conservation (les gammes Kobimove et Kobiclim) qui maintiennent les doses à la température idéale. « A l´image des produits agro-alimentaires, l´essentiel est de maintenir la chaîne du froid, qui commence dès les centres de sélection et qui doit se poursuivre jusqu´à l´acte d´insémination. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui