Réussir porc 11 mai 2009 à 15h25 | Par C.Gérard

Des mini porcs comme modèle humain

L’Inra de St Gilles élève des miniporcs qui servent de modèles pour des recherches d’ordre médical conduites avec les CHU de Rennes et Nantes, principalement sur l’obésité et la nutrition des prématurés.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © cg

Ils sont petits, très petits, ces miniporcs de la station de l’Inra de St Gilles. Adultes (avec une alimentation équilibrée), ils ne pèsent pas plus de 45 kg. Et comme tout porc, ils présentent au niveau de leur anatomie et de leur physiologie, de grandes similitudes avec l’homme. Beaucoup plus que les rats ou cobayes de laboratoire classiquement utilisés en recherche médicale. Ils sont donc devenus des supports convoités pour des recherches conduites par l’Inra avec les médecins des hôpitaux de Rennes et Nantes, mais aussi avec des médecins du sport, des industriels de la nutrition/santé ….(voir pages suivantes).

Ainsi, un premier programme portant sur l’obésité a permis aux chercheurs de l’Inra et aux médecins d’apporter des réponses très intéressantes. Il confirme que, sur ce problème de l’obésité, le miniporc est un bon modèle pour l’homme ; Les chercheurs sont parvenus à rendre ces porcs obèses en leur donnant un régime (type « fast food ») hypercalorique, enrichis en gras et en sucre. La répartition des masses adipeuses chez ces porcs est comparable à celle observée chez les humains obèses, avec une forte proportion de gras intra-abdominal. De plus, comme chez l’homme, ces porcs obèses deviennent diabétiques, leur cerveau fonctionne différemment et leur comportement alimentaire spontané est modifié : ils se gavent sur des repas très courts, puis fragmentent leurs repas. C’est le « grignotage » connu chez les obèses. « Ces multiples similitudes avec l’humain prouvent que ces miniporcs sont un bon modèle pour étudier les maladies métaboliques, l’adiposité et les déterminants nerveux de l’obésité » conclut David Val-Laillet, chargé de recherches à l' UMR SENAH.

L’Inra crée son propre troupeau de miniporcs

Aujourd’hui, le site de St Gilles compte une trentaine de miniporcs de race Göttingen, race qui a été créée en Allemagne en 1980 à partir de porcs Pittman-Moore (développés à l’Université du Minnesota) et de porcs vietnamiens.

L’idée de l’Inra est donc aujourd’hui de constituer son propre troupeau ici, à St Gilles, sur la base d’un croisement de miniporcs Pittman-Moore, vietnamiens et Yucatan. Des bâtiments ont été entièrement rénovés à cet effet.

Charles-Henri Malbert, en charge de ce dossier, prévoit que les premiers porcs de race pure vont arriver en mai 2009 avec pour objectif de disposer de porcs croisés à l'horizon 2012. 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui