Réussir porc 21 septembre 2007 à 15h04 | Par Claudine Gérard

Conduite des élevages - Avec l´USB d´Inzo, l´analyse bande par bande et en temps réel devient possible

Depuis quelques mois, les techniciens du Gouessant, à Lamballe, disposent d´un nouvel outil. L´USB d´Inzo leur permet d´analyser quasiment en temps réel les résultats des élevages bande par bande. En complément de la GTE, l´USB se révèle une aide précieuse dans le conseil et la prise de décision.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Une GTE, c´est essentiel pour piloter un élevage. Mais pouvoir y ajouter une gestion par bande et par sexe apporte une mine d´informations que permet l´outil développé par Inzo et présenté au Space il y a un an, avec pour avantage premier de n´exiger qu´un strict minimum d´enregistrements. Baptisé USB (Utilitaire suivi de bandes), il consiste pour l´éleveur à identifier chaque bande par une frappe spécifique à sept chiffres, enregistrer tous les événements susceptibles de présenter un intérêt (changements de conduites, passage d´un problème sanitaire.), et simplement la date du sevrage de la bande. Ensuite, c´est le technicien et Inzo qui se chargent de tout. Les données sont envoyées chez Inzo qui se charge de récupérer les données d´abattage Uniporc. Il est alors possible de calculer tous les résultats (performances, classements, plus-values.) par bande et par sexe. Inzo édite un document rassemblant toutes ces données présentées au travers de nombreux tableaux et graphiques. Il revient alors au technicien de les exploiter, les interpréter avec l´éleveur, en croisant les résultats avec les événements qui ont pu marquer la bande.
David Brillouet et Solenn Lozac´h, Le Gouessant, conseillent les adhérents en se basant sur les résultats spécifiques de chaque élevage, bande par bande. ©C. Gérard

Mesurer rapidement l´impact d´un événement sur l´élevage
« C´est un outil précieux d´aide à la décision qui vient en complément de la GTE et qui nous permet d´apporter un conseil personnalisé, basé sur les résultats propres à l´élevage en question », souligne David Brillouet, chef de marché porc au Gouessant, qui a opté pour l´USB depuis plusieurs mois pour ses équipes techniques. « Il nous permet de mesurer finement et rapidement l´impact d´un événement sur les performances de l´élevage : changement d´aliment, de génétique, problème sanitaire. » Solenn Lozac´h, technicienne confirme : « USB s´approche d´un outil de gestion immédiate. Il nous permet de mesurer précisément l´effet technique et économique d´une mesure prise et d´être très réactif. » Gildas Alleno, naisseur-engraisseur à Lanfins (Côtes-d´Armor) l´avoue : « Il y a longtemps que j´avais choisi une frappe à sept chiffres.
Mais je ne prenais pas le temps nécessaire pour analyser les résultats. Aujourd´hui, avec USB, j´ai une réponse rapide, et je peux mesurer avec exactitude l´impact d´une modification que j´ai pu apporter dans ma conduite, compte tenu de mes propres résultats, et pas sur les bases d´une moyenne bretonne ! »
Par ailleurs, David Brillouet utilise l´USB en complément d´un logiciel de simulation économique (Simuléco). Entre autres applications possibles de ce couple d´outil, il peut par exemple calculer, élevage par élevage, le poids de vente optimal, pour les mâles et les femelles. « Et nous sommes surpris de la différence de recommandations d´un élevage à l´autre en fonction de toutes les caractéristiques : génétique, performances, places disponibles. »
La frappe à sept chiffres, base du principe de l´USB qui permet d´analyser chaque bande individuellement. ©C. Gérard

Un suivi très personnalisé des élevages
« La rentabilité des élevages est déterminée par leur capacité à sortir un maximum de kilos de carcasse, au moindre coût. Pour autant, l´optimum de poids de vente est spécifique à chaque élevage, et dépend bien sûr du contexte économique (prix d´aliment et prix de vente MPB), mais également de sa génétique, de son mode d´alimentation, de ses bâtiments. C´est pour aider ses adhérents à trouver leur propre optimum économique que Le Gouessant s´est intéressé au concept USB », précise David Brillouet qui nous montre un élevage où le poids de vente optimal calculé est précisément de 112 kg pour les mâles et 117 kg pour les femelles.
Une dizaine d´élevages adhérents au Gouessant bénéficient aujourd´hui de ce suivi très personnalisé.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui