Réussir porc 13 décembre 2007 à 10h01 | Par Dominique Poilvet

Bretagne - Un recours contre les décrets et les arrêtés visant les bassins versants en contentieux

Selon l´Association pour le maintien de l´élevage en Bretagne (Ameb), les décrets et arrêtés qui imposent un plan d´actions environnementales dans les neuf bassins versants bretons en contentieux avec la commission européenne peuvent être juridiquement attaqués.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

L´Association pour le maintien de l´élevage en Bretagne s´insurge contre les mesures restrictives mises en place dans les bassins versants contentieux accusés par la Commission européenne de dépasser le seuil fatidique de 50 mg de nitrates par litre d´eau. Par la voix de son président, François Palut, elle annonce un recours contre deux décrets : celui du 14 mai 2007 qui traduit la directive communautaire 2000/60 sur la qualité de l´eau en droit français, et celui du 30 août dernier qui impose un plan d´actions environnementales dans les neuf bassins versants concernés. Par ailleurs, elle dépose également des recours contre les neuf arrêtés préfectoraux qui précisent les mesures à prendre dans chacun des neuf bassins versants. Selon maître Jacquot, avocat à la cour, trois principes juridiques ont été bafoués dans cette affaire.
Principe de confiance légitime et de sécurité juridique
« De manière unilatérale, les autorités françaises ont cassé un processus (de résorption des excédents azotés) qui portait ses fruits. Ce processus avait été notamment relancé en 2001 par une « charte pour l´excellence environnementale de l´agriculture bretonne » signée par un certain Claude Guéant, alors préfet de la région Bretagne et actuel secrétaire général de l´Elysée ! », souligne l´avocat.
Principe de proportionnalité
« Les mesures prises sur les neuf bassins versants sont toutes identiques, quelles que soient les situations qui sont variables d´un bassin à l´autre. Par ailleurs, ces situations n´ont pas été évaluées par des études d´impact pourtant obligatoires. »
Principe de non discrimination et d´égalité de tous devant la loi
« Il existe d´autres régions, françaises et européennes, où la situation concernant les nitrates est nettement moins bonne qu´en Bretagne. Dans certains bassins, les taux de nitrates dépassent 250 mg/litre. Actuellement, neuf pays de l´Union bénéficient de dérogations. »
François Palut, président de l´Ameb, et Maître Jacquot, avocat à la cour. ©D. Poilvet

Pour maître Jacquot, la France n´a pas assez fait appel aux possibilités qu´elle avait pour éviter d´en arriver à la situation actuelle. « Par ailleurs, il n´est pas sûr que Bruxelles accepte le montant des mesures compensatoires prévues par les plans d´action. Certains dirigeants agricoles se sont faits berner. Et le pire, c´est que ces mesures ne permettront pas de rentrer dans la norme d´ici fin 2009 », souligne-t-il. « L´objectif de l´Ameb est de dénoncer les distorsions de concurrence qui mettent à mal l´emploi dans la région », justifie François Palut. « Il aurait fallu réaliser une étude économique sur les conséquences engendrées par la baisse des volumes de production liée à ces décrets, pour montrer combien la situation risque de devenir catastrophique », poursuit-il.
De plus, le président de l´Ameb met en garde contre une possible extension de telles mesures à d´autres régions françaises. « On ne peut imaginer l´État français mettre en oeuvre des mesures différentes ailleurs. Comment dès lors, si le plan de l´État français est maintenu en Bretagne, les grandes plaines céréalières pourront-elles continuer à produire du blé ? »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui