Réussir porc 27 avril 2001 à 13h39 | Par Claudine Gérard

A Plurien en Côtes-d´Armor, la Cuma investit dans l´épandage sans tonne

La Cuma de Plurien (22) vient d´investir dans un ensemble permettant d´épandre le lisier sans tonne. Les éleveurs étaient invités le 19 février dernier à une démonstration d´épandage sur blé.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

C´est parce que la demande était forte que nous avons investi dans ce matériel" explique M. Boulard, président de la Cuma de Plurien. Les éleveurs ont découvert l´ensemble du matériel arrivé la semaine précédente, à savoir une pompe, un tuyau, un enrouleur et un pendillard, le tout fourni par Le Caignard (22). Le principe est de s´affranchir de la tonne attelée au tracteur(1).
Le lisier est pompé directement dans la fosse si la disposition de la parcelle le permet. Si la fosse est trop éloignée du champ, il faudra, comme dans cette démonstration, l´acheminer par des rotations de tracteurs équipés de tonnes, et approvisionnant régulièrement l´épandeur. "Cela nécessite une organisation comparable à celle d´un chantier d´ensilage" précise M. Boulard.
Tuyaux de pompiers
La tonne ou la fosse est reliée à une pompe. Celle qui équipe la Cuma de Plurien a un débit de 60 m3 par heure. Elle permet d´envoyer le lisier dans un tuyau de 9 cm de diamètre intérieur, résistant aux hautes pressions, et doté de qualités qui l´empêchent de s´emmêler, à l´image des tuyaux des pompiers. Ce tuyau est connecté au pendillard du tracteur qui épand.
Ici, le pendillard offre une largeur maximale de dix-huit mètres et possède quarante descentes. Les techniciens de la Cuma ont jugé utile de munir ces descentes de "Y" afin de multiplier par deux leur nombre.
Au final, le lisier est appliqué par rangées de 20 cm d´écartement, une distance jugée satisfaisante par les agriculteurs présents pour assurer une répartition homogène du lisier sur la culture.
Faible poids
Comme le souligne Jean-Marc Roussel, de la Fédération départementale des Cuma, les intérêts de ce matériel tiennent en trois points : le débit du chantier (60 m3 par heure), le faible poids du matériel travaillant sur la parcelle, et la valorisation facile du lisier sur céréales, ces deux derniers atouts étant particulièrement appréciés en cette fin d´hiver bretonne.
La technique a toutefois un coût. L´investissement a représenté un total de 250 000 francs pour la Cuma (dont 90 000 francs pour la rampe dont la Cuma n´était pas équipée). Il comprend les 800 mètres de tuyau, le pendillard avec répartiteur, la pompe et l´enrouleur. La Cuma a bénéficié de subventions du Conseil régional et de l´Agence de l´eau pour une somme totale de 51 000 francs.
Jean-Marc Roussel s´est donc livré au calcul du prix de revient de cet épandage sans tonne. Compte tenu des subventions obtenues, celui-ci sera compris entre 9 francs et 11 francs du m3 de lisier épandu selon le nombre d´heures (100 ou 140 heures). Soit environ 2 à 4 francs de plus qu´un épandage avec tonne. Si la solution ne soulage pas le porte-monnaie, elle soulage les sols et permet d´épargner de chères unités d´azote minéral sur des céréales, capables de valoriser correctement les déjections animales.

(1) Voir Réussir Porcs, avril 2000.
Le dispositif en position de "voyage"
Le tracteur qui réalisera l´épandage est muni à l´avant du tuyau sur son enrouleur et à l´arrière du pendillard :
©C.G.

Les préparatifs
1 La pompe est installée en bordure de champ :
©C.G.

2 Elle est raccordée à la tonne à lisier (ou directement à la fosse) :
©C.G.

3 Puis au tracteur qui épandra grâce à ce tuyau souple :
©C.G.

La tonne arrivée, l´épandage peut commencer
Avec un débit de 60 m3 par heure, le chantier doit prévoir une rotation de tracteurs et de tonnes pour approvisionner le pendillard. La solution la plus simple consiste évidemment à pouvoir épandre à proximité de la fosse, puisqu´il suffit d´y pomper directement le lisier. Le pendillard, d´une largeur de dix-huit mètres est muni de quarante descentes munies de "Y" qui permettent un arrosage du blé avec un écartement de 20 cm :
©C.G.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui