Oui a la dissolution de L214. Commençons par leur retirer le statut d'intérêt général qui leur a permis de bénéficier de 5,5 millions d'€ de défiscalisation en 2020. Bonus payé par le contribuable dont les éleveurs et les salariés des entreprises alimentaires attaquées par L214. https://t.co/ue2gxQCnUl

— Hervé Le Prince (@NewLePrince) November 11, 2021