Aller au contenu principal

L’étiquetage sociétal des produits alimentaires en passe de devenir réalité

Une nouvelle étiquette sur les produits alimentaires. Une supplémentaire ? Faire ses courses va devenir un vrai casse-tête. Non, celle là promet d'être simple et d'aider le consommateur à choisir le meilleur produit "sociétal".

Un projet d’étiquette de notation sociétale sur les produits alimentaires. L’idée a germé au sein de l’association Ferme France. Née il y a un an, l’organisation a pour objectif de « revaloriser le modèle alimentaire français autour d’une offre de produits prenant en compte les enjeux sociétaux et les nouvelles attentes des consommateurs ». Elle regroupe aujourd’hui 33 adhérents dont 8 membres fondateurs, allant de la production agricole à la distribution en passant par des restaurateurs, une ONG welfariste et des organismes certificateurs.

Le projet va faire l’objet d’une consultation citoyenne lancée à l’occasion du salon de l’Agriculture 2019. Cette étape permettra également de finaliser les développements informatiques pour permettre le bon fonctionnement de l’outil lors de son lancement.

Concrètement l’étiquette sera colorée et de forme ronde. Chaque produit sera noté sur 100 points. Le référentiel de notation a été élaboré à partir d’une méthode collaborative.

Six enjeux principaux vont être évalués :

  • environnement
  • nutrition et santé humaine
  • bien-être animal et conditions de travail
  • traçabilité
  • équité et contribution à l’économie française
  • intérêt général.

La démarche d’étiquetage de notes « vise à accompagner les acteurs des produits dans un progrès continu tout en informant mieux le consommateur », explique Ferme France. Démarrage prévu de l’opération avant fin 2019. Dans un premier temps, l’étiquette sera proposée sur 4 produits alimentaires : le lait, le porc, le poulet et le pain. « Il y a deux ans, c’était une utopie, mais aujourd’hui nous sommes sûrs de passer du côté de la réalité », se réjouit François Attali, président de Ferme France.

Les plus lus

« Au nom de la Terre » : pendant le tournage, le robot de traite a continué à tourner
Le temps du tournage du film « Au nom de la Terre », sorti il y a un an, la ferme de la Touche, à Saint-Pierre-sur Orthe en…
Les agriculteurs méthaniseurs en colère contre la baisse annoncée des tarifs
Le nouveau cadre tarifaire de l’énergie issue de la méthanisation « défavoriserait fortement les sites agricoles de petite et…
Bien-être animal : un groupe Facebook s'attaque au RIP pour les animaux d'Hugo Clément
Franck Reynier est l’initiateur du groupe Facebook « Unis pour la ruralité » qui dit « Non au Rip » sur les animaux. Il a accepté…
« Le RIP pour les animaux s’essouffle » observe Jean-Baptiste Moreau, éleveur et député
Jean-Baptiste Moreau est agriculteur dans la Creuse et député. Il se prononce contre le projet de référendum sur les animaux…
Vital Concept sur le Tour de France : certains coureurs « deviendront sans doute agriculteurs »
Patrice Etienne, à la tête de l’entreprise de fourniture agricole Vital-Concept, a décidé de s’engager il y a trois ans dans le…
RIP pour les animaux : la contre-offensive s’organise
Face au RIP pour les animaux, le monde rural a décidé de réagir. Un groupe a été créé sur Facebook et une pétition contre le…
Publicité