Aller au contenu principal

L’œuf fait valoir son atout « prix » en période de crise

Le tassement de la production, constaté depuis trois ans, aurait tendance à s'accélérer.
L’heure est à la fermeté sur le marché européen de l’œuf. Les cours remontent significativement. Une raison surtout : la faiblesse de l’offre pour une demande qui se tient, voire se développe. Sans oublier que 2012 se profile déjà à l’horizon.

À 7,28 euros les 100 œufs, la tendance nationale officieuse (TNO) de l’œuf calibré a gagné 1,31 euro depuis le début du mois de février, dépassant désormais de 9,8 % son niveau de 2008. Bien que traditionnelle, cette envolée des cours est plus marquée qu’à l’accoutumée, ce qui s’explique en grande partie par une baisse significative de l’offre. Le tassement de la production, constaté depuis trois ans par l’Office de l’élevage, semble s’accentuer depuis la fin 2008. Les mises en place ont été bien plus modérées, tirant la production vers le bas. Sur notre territoire, les dernières données du ministère de l’Agriculture font état d’une baisse de près de 3 % de notre production sur les trois premiers mois de 2009.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Euronext vise la bourse italienne

Bataille en vue entre Deutsche Börse et Euronext pour le rachat de la Bourse italienne. L'opérateur boursier allemand a…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio