Aller au contenu principal
Font Size

Les industriels de la viande tentent de garder le moral


> Jean-Paul Bigard, président du Sniv-SNCP, a insisté sur la nécessité d'attirer des jeunes dans la filière, le 7 octobre lors de l'assemblée générale.
Malgré la situation, les entreprises françaises de la viande gardent espoir : « la bête bouge encore », a estimé Jean-Paul Bigard, président du Sniv-SNCP.

Le Sniv-SNCP tenait son assemblée générale le 7 octobre dernier. La consommation française en baisse et l'embargo russe ont bien sûr été au cœur des débats. Mais l'ambiance n'était pas à l'apitoiement. Le syndicat avait même choisi de mettre le volet social en avant. La branche emploie 50 000 personnes, dont 35 000 dans les entreprises affiliées au Sniv. « Nous sommes engagés dans la refonte de notre convention collective, a expliqué Jean-Paul Bigard, président du Sniv-SNCP, l'enrichissement des outils de formation et de l'alternance, au travers du pacte de responsabilité, et la prévention de la pénibilité. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio