Aller au contenu principal
Font Size

Le groupe coopératif Agrial cherche à conforter sa branche laitière


> L'usine de Délicelait à Moyon s'est équipée d'une tour de séchage. Elle produit 250 millions de litres de lait par an. En haut, Arnaud Degoulet, président, et en bas, Ludovic Spiers, directeur général d'Agrial.
Agrial poursuit son développement dans le secteur laitier. Le groupe normand a des projets plein la tête pour consolider son pôle laitier qui a souffert de la mauvaise dynamique des marques de distributeurs. Explications.

En dix ans, le groupe coopératif Agrial a triplé son chiffre d'affaires pour atteindre l'année dernière 3,9 milliards d'euros (contre 1,32 milliard en 2003). « Nous avons senti des tensions sur nos activités agroalimentaires, alors que le pôle agricole a de bons résultats, voire même excellents. Cela ne change en rien notre volonté de construire un pôle agroalimentaire », déclare Arnaud Degoulet, président d'Agrial. Le groupe normand ne compte pas en rester là.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio