Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedin

La CLCV du Finistère prône l’agroécologie plutôt que le bio

Après enquête sur les prix entre le 15 janvier et le 15 février 2014, l’association de consommateurs CLCV du Finistère souligne un surcoût de 24,4% du panier bio par rapport au conventionnel et une grande variabilité d’un magasin à l’autre en fonction des politiques commerciales des enseignes ou des circuits d’approvisionnement. Et de commenter : « Même s’il n’est pas systématique, le surcoût des produits bio est une réalité qui doit inciter les agriculteurs et les consommateurs à s’interroger. La solution des problèmes environnementaux de l’agriculture passe-t-elle par une conversion de l’ensemble de notre agriculture au bio au risque de voir les prix alimentaires grimper fortement ? ». Pour conclure par : « Ne faut-il pas faire évoluer l’agriculture conventionnelle vers des pratiques plus respectueuses de l’environnement comme le préconisent les promoteurs de l’agroécologie ? ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La Cour des comptes veut « rapprocher » la MSA du régime général

La Mutualité sociale agricole (MSA) est « en déclin structurel » et sa gestion est « insuffisamment…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio