Aller au contenu principal

Lait : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière lait dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches laitières.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Non OGM : Sunlait et Savencia trouvent un accord

Sunlait, l'association de dix OP qui représentent 2000 éleveurs livrant Savencia, et le groupe fromager Savencia, ont trouvé un accord en juin dernier pour développer des volumes de lait issus de vaches nourries sans OGM.

Logo nourri sans OGM
© DR

L'accord réside dans la construction d'une prime pour les éleveurs, variable en fonction du surcoût de l'achat d'aliment sans OGM. La démarche va tout d'abord être déployée dans l'Ouest de la France.

"La différence avec d'autres démarches existantes, c'est que la prime est composée d'une part fixe de 4 €/1000 l et d'une part  variable qui peut aller de 4 à 8 €/1000 l, en fonction de l'écart entre le cours du soja non OGM et celui du soja standard, qui est OGM", indique Marie-Laure Bechepois, de l'OP Perrault (Mayenne, Maine et Loire et Sarthe – 260 exploitations adhérentes). La prime est de 6 € pour un écart de 80 €/t, ce qui correspond à peu près à l'écart observé début juillet. "Nous avons défendu cette part variable car avec le développement des démarches en nourri sans OGM, les prix des aliments certifiés non OGM risquent d’augmenter." Pendant les six mois de conversion, une prime de 5 €/1000 l est versée.

Une prime qui pourra aller de 8 à 12 euros les mille litres

La démarche concerne pour l’heure l’OP Perrault, car l'usine de Château-Gontier en Mayenne fabrique des fromages qui partent vers l’Allemagne, où les clients demandent du non OGM. "Mais nous avons voulu un accord au niveau de Sunlait, pour le jour où d’autres OP de Sunlait se lanceront."

L’OP Perrault avait déjà présenté aux adhérents le cahier des charges non OGM. L’OP les a informé de l’accord trouvé sur la prime, et de l’ouverture des engagements. "L’heure est aux calculs et aux réflexions dans les exploitations, avant de signer des engagements", indique Marie-Laure Bechepois.

Une partie des adhérents de l’OP Cleps Ouest pourra également être concernée.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Vignette
Désinfection et vide sanitaire s'imposent contre la cryptosporidiose
Principale cause de diarrhées néonatales chez le veau, la cryptosporidiose nécessite la mise en place de mesures de biosécurité…
Vignette
Un cas fatal de forme nerveuse de listériose
Les vaches se contaminent en ingérant des aliments contenant la bactérie Listeria monocytogenes. La bonne réalisation des…
Vignette
Un été apocalyptique dans bien des départements
Déjà éprouvés par un été et un automne 2018 trop chauds et trop secs, nombre d'élevages français de ruminants subissent de plein…
Vignette
L'ergosquelette, votre ami contre les troubles musculo-squelettiques
L'ergosquelette vise à travailler avec de bonnes postures et limiter l'apparition de troubles musculo-squelettiques lors de la…
Vignette
Entrée du collège de la grande distribution dans l'interprofession laitière
Les acteurs du commerce, de la distribution et de la restauration vont travailler désormais au sein de l'interprofession laitière…
Vignette
Comment maîtriser le déficit énergétique ?
Acétonémie, perte d’état, chute de la production, défenses immunitaires amoindries… Autant de conséquences associées au déficit…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière