Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

La variabilité génétique sur une très mauvaise pente

La sélection génomique possède en théorie deux vertus, à savoir accélérer le progrès génétique tout en améliorant la variabilité génétique. Mais, le maintien du star système joue les trouble-fête.

L’avènement de ce puissant outil de sélection devait rimer avec accélération du progrès génétique et meilleure gestion de la consanguinité. Après six ans d’utilisation en Europe et sur le continent américain, la sélection génomique a globalement répondu aux attentes sur le premier point. En revanche, le maintien d’une bonne dose de star système dans la diffusion des taureaux plombe la variabilité génétique. « La diminution de l’intervalle de génération est un bon levier pour accélérer le progrès génétique mais peut aussi représenter un risque pour la variabilité génétique. C’est particulièrement le cas lors de la rediffusion d’anciens jeunes taureaux génomiques ayant confirmé sur descendance parce que bien souvent leurs fils sont déjà diffusés dans les élevages », explique Sébastien Fritz responsable de l'équipe génomique d’Allice (ex Unceia). Pour éviter cet écueil, il est donc impératif d’utiliser un maximum de jeunes taureaux avec parcimonie en packs ou en profils et sur une courte période.

De nouveaux indicateurs d’originalité pour les taureaux

La création d’indicateurs d’originalité par l’équipe génomique d’Allice devrait cependant aider à renverser la tendance. « Ces indicateurs, transmis notamment aux entreprises de sélection, exploitent les informations génomiques pour mesurer l’originalité d’un individu par rapport à une population donnée. Plus un animal portes d’allèles (forme d’un gène) rares, plus son indicateur d’originalité est favorable », indique Sébastien Fritz.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Vignette
Mincir et Jennie sous les flashs à Expo Umotest
Près de 4 000 visiteurs étaient présents le 6 février à Besançon, pour assister à cette édition anniversaire : 50 ans pour…
Vignette
« Nous faisons du croisement Procross depuis dix ans »
Dans le Nord, le Gaec de la Pouillerie utilise le croisement Holstein x Montbéliarde x Vicking Red depuis 2009. Les 115 vaches du…
Vignette
Deux index de santé du pied en race Normande

Origen Normande diffusera les premiers index génomiques Mortellaro et ulcère pour les taureaux normands…

Vignette
Zoom sur les premières de cordée au Sommet de l'élevage

Huit races laitières étaient en compétition les 3, 4 et 5 octobre derniers à Cournon. Retour en images sur les grandes…

Vignette
Les inséminations avec de la semence sexée se stabilisent
Depuis trois ans, le nombre d'IA en semences sexées paraît stabilisé autour de 600 000 IAT (8 % des IAT). Le taux d'utilisation…
Vignette
« éCow nous aide à classer nos vaches selon leur rentabilité »
Proposé par Prim’Holstein France depuis 2017, le service éCow est utilisé au Gaec du Buisson pour peaufiner les accouplements et…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière