Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Le croisement laitier se développe, surtout dans l’Ouest

En 2012, près de 364000
(5 %) femelles laitières
présentes dans les élevages
sont issues du croisement
entre deux races laitières.

Dans les élevages au contrôle laitier, « les naissances de veaux croisés ont triplé depuis le début des années 2000 », souligne Pascale Le Mézec, du département génétique de l’Institut de l’élevage. Elles se stabilisent cependant depuis 2009, à 50 000 naissances de première génération par an. Dans cette catégorie, « le croisement le plus fréquent résulte d’une insémination d’une femelle prim’holstein avec un taureau montbéliard (25 %) », précise Pascale Le Mézec.

En deuxième et troisième génération, les taureaux utilisés sur des femelles croisées sont majoritairement (44 %) de race Prim’Holstein.


« Le croisement laitier est utilisé plutôt en insémination de retour et sur des multipares plutôt que sur des génisses. »
Il vise le plus souvent « à résoudre des problèmes de reproduction par l’utilisation de taureau d’une race plus fertile ».

Inséminations de retour sur des multipares

En général, le croisement laitier est pratiqué à petite dose dans les troupeaux. Reste qu’une tendance de fond se dessine, surtout dans l’Ouest de la France. La Normandie et le Nord-Picardie « sont les régions où le croisement laitier est actuellement le plus répandu (près de 7 %) ». Mais c’est en Bretagne et en Pays de la Loire « que cette pratique s’étend le plus avec le doublement des effectifs en cinq ans ».

Une étude en cours permettra de faire le point sur l’intérêt économique de cette stratégie en lien avec les systèmes d’élevage d’ici 2015, avec une première étape visant à évaluer l’écart de performance et l’effet d’hétérosis.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Vignette
« Nous faisons du croisement Procross depuis dix ans »
Dans le Nord, le Gaec de la Pouillerie utilise le croisement Holstein x Montbéliarde x Vicking Red depuis 2009. Les 115 vaches du…
Vignette
Deux index de santé du pied en race Normande

Origen Normande diffusera les premiers index génomiques Mortellaro et ulcère pour les taureaux normands…

Vignette
Les inséminations avec de la semence sexée se stabilisent
Depuis trois ans, le nombre d'IA en semences sexées paraît stabilisé autour de 600 000 IAT (8 % des IAT). Le taux d'utilisation…
Vignette
Zoom sur les premières de cordée au Sommet de l'élevage

Huit races laitières étaient en compétition les 3, 4 et 5 octobre derniers à Cournon. Retour en images sur les grandes…

Vignette
« éCow nous aide à classer nos vaches selon leur rentabilité »
Proposé par Prim’Holstein France depuis 2017, le service éCow est utilisé au Gaec du Buisson pour peaufiner les accouplements et…
Vignette
Gènes Diffusion et Intermizoo deviennent partenaires

Gènes Diffusion a annoncé la mise en place d'un partenariat technique et commercial avec la coopérative…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière