Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Les appellations d’origine misent sur la recherche et la capitalisation des expériences

Maintenir les savoir-faire spécifiques, optimiser
les systèmes fourragers,
et assurer la durabilité
des filières sont les trois priorités des AOP
en matière de recherche. Ces orientations majeures ont été rappelées lors du Congrès de la Cnaol.

L’ambition des AOP laitières sur la recherche est forte. Elles en ont même fait le thème principal du congrès Cnaol (Conseil national des appellations d’origine laitières) qui se tenait à Evian, en Haute-Savoie, fin septembre. « Nos filières doivent s’impliquer au côté des chercheurs et capitaliser les expériences si elles veulent préserver une bonne performance économique, sociale et environnementale », a affirmé en substance le président du Cnaol Dominique Chambon.

Le lait cru, vecteur essentiel du lien au terroir

Un premier cycle d’engagement collectif a démarré il y a cinq ans avec la création du RMT (Réseau mixte technologique) « fromages de terroir ». Ce lieu d’échange a permis de créer des synergies, de mutualiser les moyens et de trouver des financements. « Les actions conduites grâce au RMT ont montré l’importance d’une mobilisation collective de la recherche, des instituts techniques, des structures de développement et des filières AOP. » En témoignent par exemple celles menées avec l’ODG abondance, reconnue « filière de terrain », sur les pratiques des producteurs et la flore des laits, sur les composés d’intérêt nutritionnel des fromages, ou la construction d’une grille d’évaluation de développement durable de la filière. Les résultats sont valorisables par la filière abondance mais aussi par l’ensemble des filières.
Un nouveau projet de RMT est en cours d’agrément pour la période 2014-2018. Ses priorités ont été définies par la commission recherche et développement, nouvellement créée au sein du Cnaol pour renforcer le lien avec les filières. La première, essentielle, est de maintenir les savoir-faire spécifiques par des travaux sur la valorisation de la flore naturelle du lait cru. La deuxième est d’optimiser les systèmes fourragers et l’autonomie alimentaire des exploitations et des zones AOP en travaillant notamment sur le pâturage, les prairies et la complémentarité entre exploitations. La troisième priorité est d’assurer la durabilité des filières. Il s’agit d’étudier la viabilité des systèmes d’exploitation, l’impact global des filières par rapport aux attentes de la société, mais aussi le stockage carbone en prairies.

Les aop laitières

• 22 % des éleveurs de VL
• 10 % de la collecte de lait de vaches
• 28 fromages AOP lait de vaches, 3 beurres et 2 crèmes
• Tous laits : 75 % des volumes au lait cru, 25 % du CA secteur fromage et 58 000 emplois directs

Chiffres 2012

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Vignette
Négociations commerciales : premiers retours plutôt positifs de Coop de France Métiers du Lait
A quelques semaines de la fin des négociations commerciales sur les marques, les coopératives laitières constatent une meilleure…
Vignette
Les livreurs Lactalis de l'Ouest peuvent obtenir des volumes

Le transfert de volume contractuel est à nouveau possible, jusqu'au 1er

Vignette
Seconde vague de départs chez DMK
La coopérative allemande DMK fait face en faisant tourner ses unités à façon pour Arla et FrieslandCampina.
Vignette
Rompre l’isolement avec Solidarité Paysans
3 000 familles en difficulté sont accompagnées chaque année par les 80 salariés et 1 000 bénévoles de l’association.
Vignette
Lactalis et l'OP Lait bio Seine et Loire s'accordent sur un prix à 473 €

Le prix du lait de base bio moyen sera de 473 €/1000 l pour l'année 2019, soit une hausse de 5 euros par rapport à 2018. Cet…

Vignette
L'effet des EGA sur le prix du lait peut-il être durable ? 
La question est posée à Stefan Nether, de ODA Groupe
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière