Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Des résultats pénalisés par les charges

Sur la campagne
2013-2014, les résultats
économiques restent
en dessous des attentes
que pouvait laisser
espérer l’amélioration
du prix du lait.

Cogedis-Fideor annonce pour l’exercice 2013-2014 un EBE en moyenne à 165 euros pour 1000 litres pour 1 200 exploitations laitières spécialisées de l’Ouest. L’EBE perd 8 euros pour 1000 litres par rapport à la campagne précédente, malgré la progression du prix du lait (355,50 €/ 1 000 l soit +16 €).

En cause, le coût de production qui s’affiche à des niveaux jamais atteints avec un record à 337 euros pour 1 000 litres (méthode Cogedis) : il affiche une hausse de plus de 5 % par rapport à l’an passé soit 17 euros pour 1000 litres. « Sur les deux dernières années, les charges opérationnellles liés aux intrants augmentent de 14 % (+79 €t sur l’aliment!). Et la progression des charges de structure est de 10 %, ce qui traduit le démarrage d’un nouveau cycle d’investissement (en bâtiment, matériel de traite) », souligne Guy Lemercier, de Cogedis-Fideor.

La détente sur les matières premières de l’alimentation animale, amorcée depuis le début de l’année, devrait toutefois se poursuivre. Pour l’exercice 2013-2014, l’étau prix/charges ne s’est donc pas desserré suffisamment pour permettre l’amélioration notable des critères financiers.

Après avoir couvert les remboursements d’emprunts et les prélèvements privés, il ne reste que 9 euros d’autofinancement disponible, soit une enveloppe moyenne de 4 000 euros.

L’écart d’EBE entre exploitations est considérable : il atteint 90 euros pour 1000 litres entre le groupe des 20 % EBE les plus hauts et le groupe des 20% EBE les plus bas. « Les meilleurs sont meilleurs sur tous les postes », souligne Guy Lemercier (voir graphique). Si le produit est le poste sur lequel il y a le moins d’écart, la maîtrise de la qualité du lait reste l’élément clé pour l’améliorer. Citons parmi les autres pistes à travailler : les charges à l’hectare de maïs, la valorisation du concentré, le coût du renouvellement (près de deux fois plus élevé dans le groupe « bas »), le coût du matériel

Peu de marge pour reconstituer de la trésorerie

La taille des exploitations spécialisées n’a cessé de croître depuis dix ans. Les exploitations de l’échantillon ont en moyenne 59 vaches pour 74 hectares de SAU avec une référence de 409 000 litres ; elles avaient, il y a dix ans, 43 vaches pour une référence de 270 000 litres. Face à cet agrandissement, la main-d’oeuvre stagne à 1,81 UTH : la productivité du travail n’a cessé d’augmenter. Au cours des quatre dernières campagnes, chaque UTH a produit en moyenne 5 000 litres de lait de plus par an.

RÉSULTATS FINANCIERS DES EXPLOITATIONS SPÉCIALISEÉES LAIT

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Vignette
Anticiper et organiser le travail de chacun
Travailler efficacement avec un salarié amène à mettre à plat l’organisation du travail, formaliser les tâches de chacun au…
Vignette
« Employer un salarié, ça s'apprend »
Dans le Puy-de-Dôme, pour Vincent Chazal, il faut organiser le travail et prendre le temps de bien expliquer la façon de le faire…
Vignette
Recruter en adéquation avec ses besoins
Trouver le salarié qui correspond à ses attentes nécessite de professionnaliser le recrutement, comme le fait toute entreprise.…
Vignette
Définir ses besoins en matière de travail
Avant d’embaucher un salarié, il est important de déterminer ce qu’on attend de lui afin de mieux cerner son profil. Ce qui passe…
Vignette
Apprendre à travailler avec un salarié
Le salariat prend de l’ampleur en élevage laitier. Recruter et employer un salarié exigent des compétences spécifiques. Le besoin…
Vignette
« Nous formons une vraie équipe »
Le Gaec de la Herviais, dans le Morbihan, a réussi le challenge de passer d’un modèle multi-associés à un mode de fonctionnement…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière