Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Peser les concentrés
Investissez dans un peson!

La première façon de faire
des économies, c’est de limiter le gaspillage
lors de la distribution.

Cela peut paraître évident mais un coût alimentaire bien maîtrisé passe par des quantités distribuées correctement estimées. C’est loin d’être toujours le cas. « On va très loin dans le calcul des rations dans certains élevages, sans pour autant se préoccuper des contenants qui servent à les distribuer, constate Sabine Dutois, conseillère élevage à la chambre d’agriculture de Seine-Maritime. Souvent les éleveurs réalisent une seule pesée pour une période, en ayant en tête qu’un seau fait tant de kilos et ceci une bonne fois pour toute. »

Or sur la pesée d’un même seau rempli avec les mêmes indications, on peut avoir plus ou moins 1,5 kg selon la nature du concentré. Ramené sur trois seaux, deux fois par jour sur un an, on arrive à un écart de 3350 kg à 335 €/t soit 1100 euros. C’est encore plus vrai avec des minéraux: « plus l’aliment est sous forme farineuse, plus les écarts sont importants. Il y a aussi différentes façon de remplir un seau: bien ras ou bombé sur le dessus. Plus il y a de personnes qui interviennent, plus le risque d’erreur est accru ; faites le test avec vos associés ou stagiaires ». Sans oublier que le seau vert n’a pas forcément le même volume que le seau jaune.

« Un peson coûte une vingtaine d’euros. Il ne s’agit pas de peser tous les jours mais un peu plus souvent », recommande-t-elle.

Avec la tirette, la facture peut vite grimper

Il n’y a pas que les seaux qui sont source d’erreur. Les « tirettes » de salle de traite, aussi. Il est vrai qu’elles sont de plus en plus rares et déconseillées à cause de la poussière qu’elles dégagent. Il est nécessaire de connaître la quantité distribuée à chaque actionnement, d’en tenir compte à chaque changement de ration, et si nécessaire de modifier le réglage. Certaines vaches un peu plus malignes comprennent vite le système pour faire tomber un peu de concentré.

Sans compter qu’il est tentant, quand une vache tape, de donner un coup de tirette pour la calmer… ce qui en réalité ne fait que l’inciter à taper davantage. Avec les tirettes aussi la facture peut vite grimper.

Les Dac sont a priori le moyen le plus fiable pour contrôler les quantités distribuées, « à condition de réajuster les doses dès que le contrôleur est passé, sans attendre une semaine. »


Quant aux rations complètes, pour éviter le gaspillage, il est nécessaire de calculer précisément le nombre de rations à distribuer, en tenant compte de la proportion de première lactation. « Les primipares en vêlage deux ans ont une capacité d’ingestion de 85 % par rapport aux vaches adultes. Sur un troupeau de 60 animaux en lactation avec 20 génisses, celles-ci ne compteront que pour 17 vaches adultes soit un total de 57 rations à distribuer ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Vignette
Des sorghos pour différents usages
Monocoupes ou multicoupes, avec du grain ou pas, avec caractère BMR ou pas... Arvalis rappelle les différences entre les sorghos…
Vignette
Avez-vous trouvé des solutions pour pallier le manque de paille ?
Cette année, la paille est rare et chère. Beaucoup d’entre vous ont pris les devants pour ne pas être pris au dépourvu et ont…
Vignette
RoboMat valorise les données de votre robot de traite
Développée par Seenergi, cette application utilise des données des robots de la plupart des marques pour optimiser les conseils…
Vignette
" PâturNET nous a aidés à trouver des dates clés pour gérer le pâturage"
Dans le Doubs, Quentin Tournier a testé, comme une vingtaine d'éleveurs, un outil web d'aide à la décision. Il y gagne une…
Vignette
« On n’a pas le droit à l’erreur durant la phase 0 à 2 mois »
Nutritionniste aux États-Unis, Franck Gaudin a fait part de ses préconisations sur l’élevage des veaux lors d’une conférence…
Vignette
Anomalies génétiques, la recherche contre-attaque
Grâce à la génomique, de plus en plus d'anomalies sont détectées. Leur intégration dans l'ISU et la maîtrise du risque lors des…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière