Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Doper le taux butyreux par l’alimentation

Augmenter rapidement le TB, c’est possible par l’alimentation. Certaines rations sont plus favorables mais il faut surtout prévenir la sub-acidose pour ne pas le dégrader.

Les deux nutritionnistes interrogés — Olivier Véron de Littoral Normand et Johann Cariou de Bretagne conseil élevage Ouest — reconnaissent que la question leur est souvent posée depuis que la matière grasse n’est plus pénalisée : comment jouer sur l’alimentation pour augmenter le taux butyreux ? « Au moins 50 à 60 % du TB sont liés à la génétique. Lorsque les animaux ont été sélectionnés avec des taureaux négatifs en taux, une ration favorable au TB aura très peu d’effet, avertit le premier. L’alimentation doit d’abord prévenir les chutes de TB. » « Avant de rentrer dans la nutrition, il faut d’abord revenir aux fondamentaux, qui ont un impact sur la quantité de fourrages ingérés : les rendre accessibles 24 heures sur 24 ; vérifier le nombre de places à l’auge et l’abreuvement ; s’assurer du confort des animaux », insiste le second.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière