Réussir lait 11 mai 2015 à 08h00 | Par Costie Pruilh

Vers un manque de lait bio partout en Europe

Les producteurs européens de lait bio partagent le même constat : les signaux positifs des marchés ne sont pas suivis de conversions et de hausse de la collecte.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
En 2014, les marchés des produits laitiers biologiques ont été dynamiques dans tous les pays européens.
En 2014, les marchés des produits laitiers biologiques ont été dynamiques dans tous les pays européens. - © J.-C. Gutner

" Cette année, le Royaume-Uni va encore produire plus de lait bio qu'il n'y a de demande intérieure, mais ce sera sans doute la dernière année. Après, eux aussi risquent de manquer de lait bio", cite Karin Sidler, éleveuse et représentante de l'association Lait bio de France au congrès Biofach de Nüremberg, en février dernier. Ces rencontres de producteurs européens de lait biologique sont l'occasion d'échanges sur l'état des marchés, les relations avec les acheteurs et transformateurs laitiers... " Le Royaume-Uni a longtemps été un pays excédentaire en lait bio, et il approvisionnait d'ailleurs la France jusque récemment. Depuis 2010, sa collecte de lait bio baisse." Le Danemark a aussi marqué les esprits, avec des fermes retournant au conventionnel, pour augmenter leur production sans être contraintes par le cahier des charges de la bio.

 

- © Infographie Réussir

Un prix du lait qui s'écarte du prix conventionnel

"Les différents pays européens partagent le même constat : les marchés des produits laitiers biologiques ont été partout dynamiques en 2014 : +5% aux Pays-Bas, en France (+8% pour le lait de consommation, +12% pour les yaourts), et en Allemagne, même si les ventes de produits laitiers biologiques y ont augmenté moins fortement que les années précédentes (+8,4% de chiffre d'affaires pour le lait de consommation, +2,7% pour les yaourts). Au Royaume-Uni aussi, la consommation des ménages est repartie à la hausse. Dans le même temps, il y a peu de conversions, et la collecte européenne est stable", pointe Karin Sidler.

La question du renouvellement des générations a aussi été discutée. "En agriculture, on parle souvent de trois installations pour dix arrêts. En bio, c'est sans doute encore moins, car ceux qui prennent leur retraite aujourd'hui sont sur des structures plus petites que ceux qui se sont lancés récemment."

Les premiers signes tangibles d'un manque de lait sont son effet sur le prix du lait. "En Allemagne, on assiste à une dé-corrélation entre le prix du lait bio et le prix du lait conventionnel. Avant, le prix du lait bio était de 70 à 100 euros pour 1000 litres plus cher que le prix du lait conventionnel. L'écart a atteint environ 150 euros fin 2014, et 170 euros en mars !", développe Karin Sidler. Même en France, l'écart se creuse, avec 130 euros d'écart pour certaines entreprises au premier trimestre 2015.

La France à la traîne

Le prix du lait biologique moyen 2014, payé aux producteurs, en euros/1000 kg, à 42% MG et 34% de MP, hors paiement supplémentaire, est de 489 euros en Allemagne, 481 euros au Royaume-Uni, 478 euros aux Pays-Bas, 471 euros en Belgique, 470 euros au Danemark, 459 euros en Autriche, et 448 euros en France.

Source : Bioland

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Cherchez-vous à maintenir la production malgré le manque de fourrage ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui