Réussir lait 31 mars 2016 à 08h00 | Par J.-M. Nicol

Une solution pas onéreuse !

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La nouvelle tétine
La nouvelle tétine - © J.-M. Nicol

Certains troubles de santé n’apparaissent pas par hasard de telle sorte qu’il suffit de tenir éloignés les animaux de ses causes déclenchantes pour les éviter.

Ces veaux sont alimentés au DAL depuis quelque temps avec une croissance honnête et sans problèmes sanitaires majeurs, hormis les troubles respiratoires désormais classiques.

Le mélange de poudre de lait et d’eau est calibré très régulièrement et la température de distribution ajustée pour coller aux préconisations.

Tout va bien donc jusqu’au jour où un veau meurt brutalement, un veau sans histoire, qui poussait tout seul et dont la mort brutale restera à jamais mystérieuse. Quelques jours plus tard, c’en est un autre, trouvé mort un matin. Cette fois-ci, branle-bas de combat !

UNE BUVÉE ENGLOUTIE BEAUCOUP TROP VITE

L’autopsie à la ferme apporte une conclusion très claire car cette génisse de six semaines bien ballonnée quelques heures après sa mort présente une très forte congestion de l’intestin qui contient ni plus ni moins qu’une purée sanguine mélangée à très peu de digestats. Avec ce tableau, l’entérotoxémie s’impose comme étant la seule cause possible.

Je n’ai aucune raison de penser que la poudre de lait contienne la bactérie mortelle en quantité astronomique ni que l’eau en soit très chargée car cette bactérie habite fréquemment l’intestin normal du veau normal et se multiplie frénétiquement dans l’intestin à l’occasion d’un changement d’écologie locale. Reste à savoir ce qui a pu modifier ainsi l’écologie locale…

Ça n’est pas la composition du lait, ni sa concentration, ni la température de préparation, ni l’eau. C’est plutôt la vitesse avec laquelle la génisse engloutit sa buvée et la très faible salivation qui en résulte qui a pu donner à cette bactérie les cartes en main.

C’est pourquoi depuis ce jour-là, les veaux ont troqué la tétine assouplie par l’usure et dont l’orifice rond aurait laissé passer un chameau contre celle-ci qui a multiplié par plus de trois le temps de présence des veaux dans la stalle. Une solution pas onéreuse !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Prenez-vous des mesures de biosécurité ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui