Réussir lait 16 décembre 2013 à 08h00 | Par La rédaction

Une forte dépendance française en protéines

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Féverole en fleurs.
Féverole en fleurs. - © J.-C. Gutner

Le déficit français entre la production et la consommation des matières riches en protéines tourne autour de 40 %, d’après les données fournies par l’Unip(1).
Il est inférieur à celui de l’Union européenne, de l’ordre de 70 %.
Pour sécuriser l’approvisionnement en protéines, la PAC laisse aux États membres la possibilité de coupler jusqu’à 2 % de l’enveloppe du premier pilier à la production de protéines végétales.

Evolution de la production et consommation de protéines en France.
Evolution de la production et consommation de protéines en France. - © Infographie Réussir

La France a annoncé qu’elle utiliserait ces 2 %, soit 150 millions d’euros, notamment avec une aide pour les protéagineux et la luzerne déshydratée. Soutiendra-t-elle également les prairies cultivées en légumineuses pures ou en mélange, et donc l’élevage de ruminants ? Réponse avant la fin de l’année.
(1) Interprofession des protéagineux

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Etes-vous prêt à embaucher un salarié non issu du milieu agricole ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui